Quelques conseils pour un tour de la Gaspésie réussi

Une Camry 99, une tente, une guitare et un chien : voilà ce que nous avons décidé d’emporter, mon copain et moi, pour sillonner la route 132 qui fait le tour de la Gaspésie.


Combien de temps partir?

Nous avions décidé de partir une semaine, en comptant 2 jours pour relier l’Outaouais à la Gaspésie et la Gaspésie à l’Outaouais. Partir moins longtemps ne vous permettra pas de profiter de tout ce que la région a à vous offrir. Un voyage d’une dizaine de jours serait l’idéal.


Se loger et se nourrir

Il est facile de se loger gratuitement lorsqu’une tente fait partie de nos bagages. Plusieurs haltes routières permettent aux voyageurs de camper pour la nuit. Il est également  possible à plusieurs endroits d’établir son campement sur la plage. Gare toutefois aux marées si vous ne voulez pas vous réveiller les deux pieds dans l’eau.

Certaines villes offrent moins de possibilités de campements gratuits de par leur caractère plus touristique. Je parle ici de Persée et de Gaspé. Il est toutefois toujours possible de trouver un terrain de camping à la dernière minute.

Si votre budget vous le permet, je vous suggère une nuit sur la plage du Sea Shack à Sainte-Anne-Des-Monts. Pour 22$ par tente en haute saison, vous aurez une place  sur le bord du fleuve parmi les autres voyageurs. Feux de camp, nouvelles rencontres, fous rires et excursions en plein air vous y attendent.

Pour ce qui est de la nourriture, il est impensable de ne pas manger quelques fois dans les restaurants et les casse-croûtes qui offrent une variété hallucinante de fruits de mer. Je vous recommande tout de même d’emporter une glacière et de faire des arrêts dans les épiceries; parce qu’après 5 jours de fruits de mer, l’estomac et le portefeuille commencent à se plaindre.

DSCN0185


Quoi visiter?

On ne se le cachera pas : le gros du voyage se passe dans la voiture. On est tout de même en road trip. Ne fermez toutefois pas l’oeil pendant que vous parcourez la 132; vous ne voudriez pas manquer tout le paysage.

Pour ce voyage, nous avons décidé de ne rien planifier. Le charme de la Gaspésie se retrouve surtout dans ses petits village qui n’ont pas encore été victimes de l’industrie du tourisme. Prenez le temps d’arrêter la voiture et de vous promener dans ceux-ci. C’est, selon moi, le meilleur moyen de découvrir la Gaspésie et ses Gaspésiens. Microbrasserie, hydromelerie, savonnerie… les locaux seront fiers de partager avec vous leur passion. Les haltes routières offrent des paysages à couper le souffle ainsi que diverses activités comme de courtes randonnées ou la visite d’un sous-marin.

Il est aussi possible de se rendre en Gaspésie afin de se retrouver dans la nature. La région offre une quantité phénoménale de bases de plein air où il est possible de faire du rafting ou du kayak avec les phoques, de visiter des grottes et j’en passe. Le mont Albert est aussi très réputé chez les adeptes de longue randonnée.


Voyager avec un chien

Il n’est pas toujours possible et facile de voyager avec son compagnon à quatre pattes. Nous tenions tout de même a faire ce voyage en compagnie de Dr. Boris, notre beagle-basset vieillissant. Vous l’avez sûrement deviné : pas de longues randonnées pour lui. Il n’est pas non plus du genre à se plaindre après quelques heures passées dans la voiture alors qu’on roule; il en profitait plutôt pour faire une sieste.

DSCN0195

Presque tous les campings que nous avons croisés, dont le Sea Shack, acceptent les chiens. Ils doivent simplement être tenus en laisse et ne laisser aucun déchet derrière eux. Il nous a toujours été possible de s’asseoir sur les terrasses en compagnie de Boris, à condition qu’il reste calme. Gare toutefois aux journées chaudes : plusieurs activités le long de la 132 ne sont pas ouvertes aux animaux et vous ne voudriez pas qu’il souffre dans la voiture alors que vous vous amusez. On a été chanceux de pouvoir profiter d’une température qui nous permettait de le laisser dans la voiture pour une dizaine de minutes.

Faites également attention aux fruits de mer frits : l’estomac de Dr. Boris n’a pas apprécié ceux qu’on lui a fait goûter…

Bon voyage!

-Mélodie Pelletier