Vous savez comment tout le monde aime se déculpabiliser en se répétant qu’on a seulement une vie à vivre? Qu’on ne devrait jamais rien regretter et qu’il faut profiter de la vie comme si aujourd’hui était notre dernier jour sur terre? Ces proclamations de détermination, de rêves, de naïveté et de courage ont pris tout leur sens dès ma plus jeune enfance lorsque mon père nous a quittés pour un monde meilleur à l’âge de 31 ans.

Marié depuis 6 ans, père de deux jeunes enfants et jeune propriétaire d’une entreprise, il a rendu le souffle sans pour autant avoir vécu ses rêves jusqu’au bout, sans avoir pu enseigner à mon frère et moi le bon chemin à prendre pour vivre une vie d’amour, pour vivre une vie remplie de passion et d’ambition.

En grandissant, j’ai voulu remplir un vide en moi en décidant d’aller au bout de l’un de mes plus grands rêves, celui de voyager. Je me suis promis de voyager aux quatre coins du monde et de toujours m’émerveiller devant notre belle planète tout au long de ma vie. Pourquoi? Parce que le voyage me rend heureuse, que tout ce qui a trait à cet univers me fascine et que je me suis donné comme mission de ne jamais rien regretter et de ne gaspiller aucune minute de mon existence. J’espère toujours d’une certaine façon pouvoir partager certains de mes moments magiques quelque part entre montagne et océan avec mon père. Ceci peut sembler peu probable, mais j’ai la certitude que, d’une certaine manière, il réussit à me rejoindre à mille lieues du ciel et à contempler les mêmes paysages que moi.

Je sais qu’il n’y a jamais rien qui arrive pour rien dans la vie. Bien que j’aimerais en vouloir à l’univers de m’avoir enlevé mon père si brusquement et qu’il me serait facile de m’acharner sur le fait que ma vie familiale aurait pu être bien différente si la vie était “plus juste”, je crois tout de même que cet événement m’a ouvert les yeux et m’a, d’une certaine façon, amenée à prendre un chemin parfois plus sinueux, parfois moins évident, mais un chemin rempli de courage, d’espoir et de rêverie.

Je ne crois pas être la personne la plus forte au monde, mais j’ai tout de même décidé d’aller de l’avant et de ne pas laisser la vie se faufiler entre mes doigts. Parce que dans la vie tu as toujours le choix… Même si j’ai bien souvent reçu des commentaires de mes proches comme quoi je vivais une vie beaucoup trop intense ou bien que je devrais penser à revenir sur terre un peu pour commencer ma vraie vie, je n’ai jamais cessé d’écouter mon cœur. Au contraire, je n’ai jamais été aussi consciente de ma réalité, je n’ai jamais été aussi présente sur terre, je n’ai jamais autant été heureuse et fière de mes accomplissements.

La vie peut parfois sembler difficile, injuste ou même cruelle. Il faut à ce moment se demander si nous voulons subir les événements de celle-ci ou en prendre le contrôle. J’ai décidé de transformer une situation négative en motivation, en quête d’une vie meilleure. Aujourd’hui, je vagabonde ici et là et je sais que je ne suis pas seule. Je me laisse guider par le vent, mais je suis consciente que ce vent a un quelque chose de spécial. Que celui-ci possède quelque chose de familier et de bon. Je sais que, peu importe où je me trouverai, mon père sera toujours près de moi et la peur se fera toujours discrète.

Je continuerai donc à explorer le monde et à me nourrir de la beauté des différentes merveilles de notre belle planète aujourd’hui, demain, l’an prochain bref, le plus longtemps possible. Pour moi-même, mais aussi pour lui…