Que faire près de Kaunas en Lituanie? Voici quelques suggestions.

J’ai eu l’occasion de séjourner plusieurs fois dans l’ancienne capitale de Lituanie, Kaunas, et j’ai la chance d’avoir une amie dans cette ville. Grâce à elle, je peux goûter plusieurs facettes de la vie « locale ». Chaque fois, je visite un peu plus profondément les lieux, la culture et la mentalité, cependant je me garde encore des surprises pour la prochaine fois, comme le musée du diable ou le musée de la pharmacie et de la médecine. Voici donc quelques activités à faire en une journée, pas trop loin de Kaunas.

Le plus proche

marché couvert

À une encablure de bus ou de trolleybus, au choix, dans la périphérie, se trouve le 3e plus grand marché de Lituanie : Urmas. Ouvert tous les jours à partir de 9h, cet endroit est surprenant, il y a de quoi s’occuper dans les diverses sections.Plusieurs galeries colorées offrent quantité de petits magasins vendant tout ce qui est imaginable en neuf et en seconde main.
Une grande salle est dédiée à l’alimentation, comme un marché couvert certes, mais on peut aussi s’attabler dans de petits restaurants servant les grands classiques de la cuisine lituanienne. Dehors, un marché aux puces et bien d’autres surprises vous attendent, un bon moyen de se régaler, rapporter un souvenir et passer du bon temps.

Le plus grand

Une envie de nature et de culture ? Chaussez vos plus confortables baskets, je vous propose de visiter le musée folklorique en plein air de Rumsiskes.

Depuis la gare des bus de Kaunas, prenez un mini bus qui vous emmènera jusqu’au village de Rumsiskes (n’oubliez pas de demander l’horaire de retour). Traversez la rue et le parc en face de l’arrêt, continuez en le longeant vers la gauche. Le trajet à pied fait un peu moins de 2km, toujours tout droit, faites attention aux voitures, car vous serez parfois contraint de marcher sur la route.

À l’entrée du musée, un récapitulatif sur panneaux donne quelques indications sur les différents bâtiments représentatifs de la fin du 18e siècle jusqu’à la première moitié du 20ème. Vous pouvez demander un plan, mais sachez que la visite est faisable sans difficulté grâce aux flèches et cartes géantes disposées parcimonieusement dans le parc.

C’est tellement vaste (195 ha quand même), enthousiasmant et une grande place est laissée à la nature, on peut y passer aisément la journée, voir se perdre.

Les fermes et habitations des diverses contrées de Lituanie sont reconstruites selon le style ethnique de la région, l’époque et la fonction. Celles dont l’intérieur est accessible sont surveillées par une personne (souvent âgée) qui dispense des informations en… lituanien ! Hé oui c’est là le petit bémol, les indications en anglais sont plus que succinctes. Par contre, tout est dans le détail et l’atmosphère, les pièces de la maison sont décorées du plafonnier en paille aux petites fleurs séchées dans un coin, des armoires peintes aux jouets, outils, vêtements… voire même aux techniques anciennes de la vie rurale. Les jardins et vergers sont aussi soignés que fonctionnels.

Musée folklorique-plein air-architecture-ferme-région

Vous trouverez de quoi boire et vous restaurer dans le village central, mais je vous invite à prendre votre pique-nique.

J’ai passé une journée charmante et étonnante, j’aurais voulu rester plus longtemps à batifoler, à imaginer et surtout à en apprendre plus sur ces merveilleuses maisons.

Le plus romantique

Aller jusque-là fut un jeu d’enfant. C’est en train que j’ai choisi d’arriver aux abords de la ville de Trakai. La gare ferroviaire est un peu plus éloignée du centre que la gare des bus, mais j’aime varier les moyens de transport. Il est aisé de se repérer grâce aux cartes affichées et aux nombreuses flèches. Vous longerez plusieurs lacs et, dans le village, vous trouverez des supermarchés (toujours utiles), un délicieux parc et des églises orthodoxes.
Plusieurs bâtiments d’époques lointaines sont ouverts au public, mais ne vous y trompez pas le Château de Trakai est tout au bout, après les rues emplies de maisons typiques colorées et après le marché de souvenirs.

Vous pouvez gratuitement vous promener le long des murs d’enceinte, une très belle balade avec de somptueux points de vue sur le château posé sur le lac Galvé. Autour de la fortification, plein de petits bateaux sont prêts à vous faire naviguer 30 minutes si le cœur vous en dit.

Chateau-lac-Galvé

La visite du monument vous coutera 8€. Il faut aussi savoir que le château de style gothique du 14e siècle a été extrêmement rénové dans les années 50, donc ne vous attendez pas à beaucoup de vieilles pierres. Il y a le joli donjon à parcourir relatant la vie d’époque, les seigneurs et autres trésors, mais n’oubliez pas le bâtiment qui longe la cour principale.

Mon conseil, n’hésitez pas à gouter les spécialités dont les kibinai ou kybyn. Ces petits pains à l’origine fourrés au mouton et à l’oignon sont maintenant déclinés en plusieurs saveurs. Soyons honnêtes, vous pouvez également en trouver un peu partout en Lituanie, mais cette spécialité venant de la petite communauté de Karaïmes et vivant uniquement à Trakai doit valoir le détour. Vous les trouverez dans le petit marché situé près de la gare des bus. Ils y sont bien moins chers et tout aussi bons que ceux vendus sur la balade le long du lac… Et si les Karaïmes vous intéressent, sachez qu’un musée leur est dédié en ville.

Vous pouvez vous rendre à Trakai depuis Vilnius (+- 30 minutes), ou depuis Kaunas qui est à 1h de route, attention, cela prend plus longtemps en train.

Il y a bien évidemment Vilnius, la capitale, qui mérite plusieurs jours de visite, mais je n’ai fait qu’effleurer les possibilités… Alors, prêt à partir pour Kaunas ?

À lire également sur Nomade Magazine :