Si vous visitez Taïwan et que vous aimez les randonnées, le magnifique parc national de Taroko est un incontournable. C’est d’ailleurs l’attraction touristique numéro un du pays. Situé à environ 2 heures au sud de Taipei, sur la côte est, le parc offre une douzaine de sentiers de différents niveaux de difficulté qui vous permettront d’admirer une nature exceptionnelle ainsi que le mode de vie de certains peuples autochtones de l’île.

Pour vous y rendre, prenez le train pour Hualien (environ 2 heures de trajet à partir de Taipei, autour de 200 NT$ (nouveau dollar de Taïwan [soit environ 15$ CAD]). À la sortie de la station de train, tournez à gauche et marchez jusqu’à la billetterie (édifice orange). Le billet pour le parc Taroko coûte 250 NT$ (environ 20$ CAD) pour une journée, ou 400 NT$ (environ 35$ CAD) pour deux jours. Le trajet vers le parc prend environ une heure.

L’autobus fait plusieurs arrêts sur le chemin (parfois très étroit) qui traverse le parc d’est en ouest. Pour éviter les pertes de temps inutiles, il est important de se faire un itinéraire avant d’arriver et de bien repérer les arrêts et les heures de passage des autobus. À noter aussi que certains arrêts sont à sens unique – vous devrez donc vous rendre à un arrêt non à sens unique pour rebrousser chemin. Vous pouvez aussi prendre cet autobus pour vous rendre à la plage de Qixingtan, qui est le premier arrêt, juste avant l’entrée dans le parc.

Certains sentiers plus longs et plus exigeants requièrent un permis qu’il est facile d’obtenir en ligne (http://www.npm.cpami.gov.tw). Les sentiers les plus populaires sont ceux de Shakadang et de Yanzikou. Pour ce dernier, vu qu’il inclut la visite de grottes et que le sentier est en grande partie creusé dans le roc, il est fortement recommandé de porter un casque de sécurité, fourni gratuitement au centre des visiteurs.

Le sentier de Baiyang est particulièrement spectaculaire et se termine dans une grotte où vous pourrez admirer le superbe « rideau d’eau » (chute d’eau intérieure). Il est naturellement recommandé de s’apporter un imperméable et aussi une lampe de poche vu que ce sentier traverse au total neuf tunnels de longueurs variées, dont certains sont en partie dans une obscurité quasi totale. Cela dit, lorsque j’ai fait ce sentier, je n’avais que la « lampe de poche » de mon iPhone et, même s’il a fallu que je procède lentement par endroits, je n’ai eu aucun problème à faire le sentier au complet.

Le sentier Xiao Zhuilu offre une vue superbe sur la rivière et la gorge de Taroko, mais n’est pas pour les personnes qui ont facilement le vertige – il comporte de nombreux escaliers à flanc de montagne et ponts suspendus.

Le parc de Taroko offre une faune et une flore très intéressantes. Il est recommandé de ne pas s’écarter des sentiers tracés; il s’agit d’un pays tropical après tout et on trouve dans le parc des serpents et (très) grosses araignées dont il est préférable de se tenir loin. Avec un peu de chance, vous pourrez voir ici et là des macaques se promener. Là encore, mieux vaut ne pas trop s’approcher : ils sont parfois agressifs et peuvent transmettre certaines maladies. Il est d’ailleurs interdit de les nourrir, sous peine d’une amende. Si vous visitez le parc dans le bon temps de l’année (à l’automne), vous pourrez y voir des « griffes du dragon », jolies fleurs jaune orangé.

Pour bien profiter du parc au maximum, il est conseillé de le visiter en deux jours, surtout si vous êtes un grand amateur de randonnées. Aussi, apportez-vous une bonne bouteille d’eau et de la nourriture, puisqu’il n’y a que deux endroits dans tout le parc où vous pourrez acheter à manger (au centre des visiteurs à une extrémité et dans un dépanneur 7 Eleven à Tianxiang, à l’autre extrémité).

Ne manquez pas l’arrêt à Buluowan pour découvrir le mode de vie de la tribu de Taroko et l’arrêt au sanctuaire Changchun, à flanc de montagne, dédié aux 225 travailleurs qui ont perdu la vie pendant la construction de l’autoroute qui traverse l’île de Taïwan, dont la première partie constitue la route qui traverse le parc.

Le parc de Taroko est vraiment unique – un parc magnifique où vous pourrez vraiment profiter d’une nature époustouflante. Ne manquez pas de l’ajouter à votre itinéraire!

Randonneurs, à vos chaussures! (Et n’oubliez surtout pas votre caméra!)

À lire également sur Nomade Magazine :