Je ne vais pas vous vanter la beauté des paysages de la Nouvelle-Zélande, vous en êtes certainement déjà convaincus. En revanche, je vais partager avec vous quelques secrets ramenés de mon voyage, fruits de mes explorations. Une sélection de 7 lieux et randonnées d’une journée maximum sur l’île du Sud avec un petit bonus : vous y serez tranquilles !

Selon la légende, il y aurait davantage de moutons que d’habitants en Nouvelle-Zélande. Mais c’est sans compter sur le voyageur, dont l’espèce y est très répandue, particulièrement durant la période estivale. On le retrouve en grand nombre dans les lieux touristiques les plus connus (lieux qui, je le reconnais, sont incontournables). Mais si vous estimez avoir suffisamment passé de temps avec vos congénères amateurs de selfies, suivez mon mini-guide pour explorer des lieux époustouflants. Et reposants.

Point de vue d’Okarito

Point de vue d'Okarito - Nouvelle Zélande

La promenade démarre par des passerelles en bois qui serpentent au milieu des marécages jusqu’à atteindre la forêt. Puis un panneau indique la direction du point de vue. L’ascension demande un peu de courage mais vaut bien l’effort. Depuis le point de vue, on peut apercevoir des kilomètres de plage, des lacs, des marrées à perte de vue et la chaîne de montagnes « Kā Tiritiri o te Moana » par temps clair. Petit bonus, il s’agit de l’un des rares lieux où j’avais accès à la 4G sur mon téléphone!

Rivière Whataroa

Rivière WhataroaOn se passera de descriptif, je pense que la photo parle d’elle-même. Mais le lieu n’est pas bien indiqué. Il se trouve sur la côté ouest, à 5 km du village de Whataroa. Depuis l’autoroute 6, prenez la petite route qui longe la rivière Whataroa, à côté du pont. Garez-vous en face de l’agence de visites en hélicoptère. Il ne faut que quelques minutes pour arriver à l’endroit où j’ai pris cette photo, mais prévoyez quand même du temps, il est difficile de se décider à repartir !

Péninsule Benmore

Péninsule Benmore - Nouvelle Zélande

Petit bijoux peu connu, cette péninsule est née dans un lac artificiel créé suite à la construction d’un barrage. Malgré quelques montées, la balade est plutôt facile et le chemin bien délimité. La boucle dure environ une heure et vous mène jusqu’au sommet des collines qui se jettent directement dans l’eau.

Rees Dart Track départ Ouest

Rees Dart Track C - Nouvelle Zélande

Le trajet fait partie intégrante de l’aventure

Depuis Glenorchy, prenez la « Glenorchy Paradise Road ». Vous traverserez des plaines entourées de montagnes multicolores à perte de vue. Puis vous roulerez pendant une bonne vingtaine de kilomètres sur une mauvaise route de gravier et dépasserez le village de Paradise. Il y a des cours d’eau à franchir et des passages vraiment chaotiques. Les Kiwis semblent y aller avec n’importe quel type de véhicule, mais des conducteurs peu habitués – comme moi – auront quelques sueurs froides sur le trajet. Le jeu en vaut la chandelle puisque vous arriverez du côté le plus spectaculaire de cette randonnée.

6 à 8 heures de marche dans un paysage féérique

Le sentier, d’abord à flanc de montagne, longe la rivière Dart, agitée par un fort courant et d’un bleu clair laiteux, qui vient directement des glaciers situés plus en amont. On admire des cascades sur le chemin, on traverse quelques rivières et on se fait arroser par l’eau qui ruisselle partout le long des parois de la montagne. Le chemin nous amène au milieu d’une vallée. À gauche des cascades, à droite des montagnes recouvertes de forêts natives surmontées de cascades par dizaines. En face, une prairie fleurie avec pour arrière-plan une série de glaciers. Le plus grandiose des paysages que j’ai pu admirer dans ce pays.

Rees Dart Track - Nouvelle Zélande

En marchant une heure et demie de plus, vous passerez à travers la forêt et finirez par découvrir cette vue depuis le bord d’une falaise :

Rees Dart track B - Nouvelle Zélande

Coordonnées GPS du départ de la randonnée : 44°39’16.78″S, 168°18’47.73″E

Lac Moke

Moke Lake - Nouvelle Zélande

Regardez-bien, le camping se trouve sur la rive juste en face.

Je continue avec un petit conseil camping, au bord du lac Moke, situé à une quinzaine de kilomètres de Queenstown. Les installations sont modernes, les toilettes sèches ne sentent pas et il y a même des lavabos ! C’est suffisamment rare pour être précisé. L’ambiance y est paisible, avec une vue imprenable sur le lac. Une jolie promenade fait le tour du lac. Si le cœur vous en dit, vous pourrez même faire une balade à cheval, il y a un centre équestre à côté du camping.

Cascades de Waipohatu

Cascades de Waipohatu - Nouvelle Zélande

Tout près du fameux site de Curio Bay, par lequel vous passerez immanquablement durant votre road trip pour apercevoir dauphins et pingouins, se trouve une randonnée en pleine forêt native. Une boucle de 6,5 km vous emmène à la découverte de deux cascades dans un cadre magique de fougères géantes et arbres moussus.

Surat Bay et Cannibal Bay

Surat Bay et Cannibal Bay - Nouvelle Zélande

Groaaaar

Marchez le long de Surat Bay, une jolie plage avec vue sur d’immenses rochers posés au milieu de l’eau. Comme sur chaque plage du pays, vous y observerez différentes sortes d’oiseaux, de coquillages échoués et des algues étranges. Puis au nord de la plage, suivez le chemin qui serpente dans les dunes jusqu’à Cannibal Bay. C’est le seul endroit où j’ai eu l’occasion de voir des lions de mers, animaux imposants et odorants. J’y étais en février et les mâles étaient en train de se bagarrer. Les cris qu’ils poussaient étaient impressionnants, mais ça ne semblait être que du bluff, parce que personne n’en n’est venu aux mains. Enfin, aux nageoires.

Attention :

Comme partout dans le pays, des panneaux informatifs rappellent aux visiteurs de garder leurs distances avec les animaux. Le contact avec les humains peut les inciter à changer de comportement, ils risquent de ne plus fréquenter certains lieux par exemple. Ce conseil est applicable en cas de rencontre avec tous types d’animaux natifs du pays.

Tomtit - Nouvelle Zélande native bird

Un adorable Tomtit, natif de Nouvelle-Zélande. Aperçu à Okarito.

Petits conseils

Ce beau pays étant exposé à de nombreuses intempéries, ayez le réflexe de vous rendre sur le site du DOC (Department Of Conservation) qui vous informera sur l’état de chaque circuit de randonnée.
Je vous conseille aussi de télécharger l’application maps.me, un GPS sur lequel apparaissent la plupart des sentiers de marche.

N’hésitez pas à partager vos recommandations de randonnées néo-zélandaises en commentaire !

À lire également sur Nomade Magazine :