Quel itinéraire choisir lorsque l’on veut s’évader l’instant d’un week-end dans la région andalousienne? Les choix sont infinis spécialement lorsqu’une âme charitable vous offre gratuitement sa voiture pour explorer les alentours!

Plusieurs voyageurs m’avaient partagé leur amour pour la ville côtière de Tarifa: là où tous les windsurfers rêvent de hisser leur voile! Nous avons donc mis le cap sur Tarifa un vendredi soir. Notre but était de pouvoir profiter du lever du soleil le samedi matin, avant de reprendre la route pour Valdevaqueros et Séville. Déjà 5 ans depuis ma dernière visite à Séville en Espagne. J’avais le désir d’y retourner afin de ressentir à nouveau toute la culture et le charme de cette ville andalousienne : l’itinéraire était donc tracé.

TARIFA

Tarifa étant située à l’extrême sud de l’Espagne, la vue sur la côte africaine est surprenante. En fait, seulement 14 km séparent les deux frontières. Il est donc facile de se rendre sur le continent africain par Tarifa. Plusieurs départs par ferry y sont offerts.

playa chica2

Là où il ne pleut jamais, nous avons eu la malchance d’arriver sous la pluie le vendredi soir. Le coucher de soleil n’étant pas une option, nous avons déposé nos sacs à l’auberge de jeunesse Tarifa Kite Hostel. La vibe de l’endroit est géniale! On sent déjà l’influence rebelle du surf et du kitesurf. La puissance des vents fait de Tarifa la place par excellence en Espagne pour pratiquer les sports nautiques. Pour la modique somme de 14 euros, nous avions un lit dans un dortoir de 6 et le petit-déjeuner inclus. C’est aussi ça voyager en basse saison! Le prix pour se loger devient très accessible. L’auberge est située à 15 minutes de marche du centre. Nous avons donc profité de la pluie pour nous balader dans les rues étroites du quartier la puerta de Jerez. Étant une fan de bars à tapas, Tarifa n’est pas l’endroit par excellence. Je vous recommanderais le bar El numero 6, l’ambiance y est vraiment chaleureuse et vivante, en fait ce bar était le seul endroit avec autant d’animation en cette soirée pluvieuse.

playa chica

Le lendemain matin, la pluie étant intermittente, nous avons décidé d’aller visiter le point le plus populaire de Tarifa, là où les puissances naturelles se rencontrent: la mer Méditeranée embrasse  l’océan Atlantique. La populaire Playa de Chica est séparée par un passage pavé de la Playa Los Lances. Ces deux plages à elles-seules valent le déplacement vers Tarifa. Le point de vue est simplement à couper le souffle.

VALDEVAQUEROS

Cette plage au sable blanc et fin est située à 15 minutes de Tarifa en voiture. Elle vaut assurément le détour. Longue de 5 km, elle est l’endroit où tous les kitesurfers se rassemblent lors de grands vents : étendez-vous au soleil, profitez du moment présent et gravez dans vos souvenirs le magnifique paysage que Valdevaqueros vous offre en cadeau. Soyez prêts à repartir avec en souvenir du sable plein les cheveux!

valdequeros

FLÂNER A SEVILLE

Ayant eu la chance de visiter en profondeur la charmante ville de Séville il y a 5 ans, notre plan pour le week-end était simplement de flâner, de marcher et de s’imbiber de sa riche culture andalousienne. Marcher d’un bar à tapas à l’autre, boire le vin sucré (vino dulce) de la place et aller faire un tour au fameux bar de spectacles de flamenco La Carboneria. Car c’est aussi ça voyager : relaxer, manger et vivre l’expérience locale.

Après avoir cherché pendant plusieurs minutes un stationnement (je ne conseille pas de vous aventurer en plein centre-ville touristique en voiture, il est préférable de vous stationner dans le quartier de Triana situé de l’autre côté de la rivière et de marcher jusqu’au centre), nous sommes arrivées à notre auberge de jeunesse l’Oasis Backpackers. Celle-ci est parfaitement située, propre, abordable. Pour ceux qui préfèrent les auberges tranquilles, l’Oasis n’est peut-être pas l’idéal.

Rappelez-vous que le centre de Séville grouille constamment de touristes, on ne peut les blâmer, qui ne rêve pas de voir le fameux palace d’Alcazar, la sublime Plaza Espana, la Basilica de Macarena (oui oui macarena) et l’historique quartier de Santa Cruz.

seville1

Pour ceux qui préfèrent s’éloigner de la horde touristique, je vous conseille de vous diriger vers le quartier de Triana, sublime et beaucoup plus paisible. Vous pouvez le rejoindre en profitant de la beauté d’une balade sur le bord de la rivière Guadalquivir. En fin de journée, c’est tout simplement grandiose.

Pour une tournée de bars à tapas réussie, voici quelques-uns de mes highlights : la Bodega Santa Cruz, la Fresquita et la Casa Morales. La plaza Del Salvador vaut également le détour pour ses bars remplis d’animation. Assoyez-vous, relaxez, buvez et mangez!!

Pour ceux qui rêvent de voir un show de flamenco, je vous conseille de vous diriger à la Carboneria le soir venu. Vous aurez la chance de voir un spectacle gratuit dans un endroit simple et sans prétention. Prenez place autour d’une table à pique-nique avec les autres curieux et profitez du spectacle.

plaza espana2

Plusieurs journées peuvent être consacrées à la visite de la charmante ville de Séville, je peux tout de même garantir une expérience unique dans le cadre de 2 journées bien remplies.

Rien ne vous oblige de vous mettre cette pression de tout voir. J’apprends moi-même à laisser aller cette obligation de performance. Plutôt que de vous étourdir, prenez le temps de vraiment savourer chaque instant, chaque image que le temps présent vous offre en cadeau. Voyager n’est pas une course, c’est plutot un moment magique que vous vous offrez, une pause de la routine quotidienne. Permettez-vous de vous arrêter, de fermez les yeux, de respirer et de sourire à cette chance unique de découvrir un nouvel endroit.

Δ

À lire également sur Nomade Magazine :