C’est ici la présentation d’un voyage de dix jours dans une majestueuse vallée d’une échelle ridicule dans un pays immense. Plus de deux semaines à parcourir avec ma voiture plus de 2000 km, de l’est à l’ouest, du sud au nord, pour trouver les petits trésors qui rendent ce bassin de vie si grandiose.

Le sud de la Colombie-Britannique offre plusieurs trésors dont une vallée verdoyante, un jardin d’éden à la canadienne. Ce bassin d’un axe nord sud, à 5 heures de Vancouver, se trouve entre le littoral et aux pieds des montagnes Cascade, ce qui crée un climat chaud, ensoleillé et sec. La majeure partie de la vallée reçoit en moyenne 2 000 heures de soleil et de 250 à 400 mm de précipitations par année. Le sud de la vallée, qui reçoit environ 300 mm de précipitations par année, est une terre désertique où poussent des cactus, où vivent des serpents à sonnettes et des mantes religieuses. Tout ce climat permet une production de vin de qualité et reconnue sur la scène internationale, des vergers qui donnent et nourrissent jusqu’au Quebec (80% des cerises et des abricots, 40% des poires et des prunes et 20% des pommes, des nectarines et des pêches produits au Canada viennent de l’Okanagan) ainsi que des montagnes et des plaines sauvages pour l’activité sportive de plein air.

Après un court hiver, la vie recommence, au temps ou les cerisiers présentent toutes leurs fleurs ; l’Okanagan se réveille. Pour faire bouger cette vallée endormie depuis plusieurs mois, les premiers touristes qui y arrivent sont une armée d’amoureux du plein air de tout le pays. L’Okanagan est la première zone géographique au pays qui permet de jouir des joies du plein air en raison de sa météo clémente alors que la rive Pacifique est encore sous la pluie et l’est sous la neige. Les activités sont diverses : VTT sur les montagnes pelées de la région, équitation dans les vallées désertiques ou encore l’escalade. Le point névralgique des athlètes se trouve au parc provincial de Skaha, au sud de Penticton. Les campings en début de saison sont pris d’assaut par les sportifs de la grimpe et du plein air, se couvrant d’une atmosphère bon enfant où tout le monde se rejoint le soir autour du feu pour partager les histoires de grimpe, de voyage et d’expédition folle.

Painted rock Winery

Painted Rock Winery

Au premier rayon du soleil, les vignobles s’activent eux aussi pour finir la mise en bouteille pour 2017. Depuis 1859, la vallée produit le précieux nectar, mais les premières productions commerciales ont vu le jour en 1939. Aujourd’hui, la vallée de l’Okanagan représente 80% de la production de la Colombie-Britannique, capable de faire opposition aux productions américaines présentes dans le sud. L’Okanagan compte plus de 200 vignobles, passant par les géants du marché à des productions plus artisanales, du conventionnel aux productions biologiques et naturelles. Sur place, chacun de ces vignobles propose différentes formules de visites guidées pour leurs visiteurs. Pour accéder aux domaines, il faut prendre une voiture ou opter pour une formule en mini bus (OK Wine Shuttle, Top Cat Tours, etc). Les dégustations coûtent autour de 5$ pour découvrir une gamme de produits du domaine. Dans la vallée, quelques vignobles se démarquent : Painted Rock, qui se situe à la sortie du parc provincial de Skaha, est considéré comme l’un des plus prestigieux vignobles. La salle de dégustation épurée, un accueil professionnel, un point de vue incroyable. Bella Sparkling Wines est, contrairement à Painted Rock, une toute petite propriété où l’on retrouve le producteur dans sa salle de dégustation, juste ouverte quelques heures par semaine. La production est centrée sur le vin mousseux, l’un des meilleurs au pays, capable de faire concurrence aux champagnes. Pour finir, Quails’ Gate est une propriété plus classique à l`image nord-américaine avec un vin de caractère, des prix doux et un majestueux point de vue sur le lac de l’Okanagan.

Ayant passé dix jours dans cette vallée fantastique du Canada, je ne peux que recommander aux amoureux de la nature et des plaisirs de la vie d’y séjourner et d’oser pousser les portes pour y rencontrer des gens passionnés par leur travail, leur terre, leur pays. Pour une expérience plus authentique et prendre le temps de faire de belles rencontres, il est préférable de s’y rendre d’avril à juin et de septembre à novembre.

Fichier_002

Quelques campings pour les amoureux des sports de plein air :

  • Bondary Camping, 930 Pineview Dr, Kaleden
  • Barefoot Beach Resort, 4145 Skaha Lake Rd, Penticton

Quelques adresses de vignobles reconnus :

  • Quails’ Gate Winery, 3303 Boucherie Rd, Kelowna
  • Summer Hill Winery, 4870 Upper Mission Dr, Kelowna
  • Bella Sparkling Wines, 4320 Gulch Rd, Naramata
  • Haywire Winery, 16576 Fosbery Rd, Summer Land
  • Painted Rock, 400 Smythe Drive, Skaha
  • Blue Mountain Winery and Cellar, 2385 Allendale Rd, Okanagan Falls