« Tu es végétarienne? Oh, ça doit être difficile de voyager et de te nourrir? On s’entend que tu ne peux pas toujours choisir ce que tu manges quand tu es en voyage! Tu n’auras pas le choix de manger de la viande parfois! Ça doit être compliqué de voyager avec toi… »

Et oui, si tu es végétarien, tu dois déjà avoir entendu ces phrases! Être végétarien, c’est un choix bien personnel, mais on se rend rapidement compte que ce choix devient un sujet d’intérêt à chaque fois qu’on l’annonce à une nouvelle personne! Certains posent des questions pour mieux se renseigner, mais d’autres vont te juger… Par manque d’éducation, j’imagine!

Le fait est que, nous sommes de plus en plus nombreux à être végétariens ou végétaliens et que nous sommes généralement des gens très ouverts sur le monde. Il m’apparaissait donc évident qu’un article traite de ce sujet. Je vous propose alors quelques trucs pour vous les végétariens qui parcourent la planète!

P.S. Parce que beaucoup de gens ne connaissent pas encore la différence entre végétarien et végétalien, voici un résumé simple:
Végétarien : ne mange pas de viande
Végétalien : ne mange aucun produit provenant d’un animal

L’expérience commencera tout d’abord dans l’avion… Si votre vol est long et que vous allez avoir un repas, n’oubliez pas de vous enregistrer à l’avance et de demander un plat végétarien dans les spécifications. Je l’oublie trop souvent, mais je le demande tout de même sur place et j’ai normalement de la chance.

sans-titre 24

Ensuite, une fois votre destination choisie, vous serez en mesure de savoir s’il sera facile ou non d’y trouver des restaurants offrant déjà des plats végétariens. Si vous allez en Asie du Sud-Est par exemple, il est fort possible que ce soit assez simple dans la plupart des pays. Pour ma part, j’y ai même découvert de la nourriture que je ne connaissais pas avant de mettre les pieds sur ce continent, comme le tempeh… et je ne pourrais absolument plus m’en passer maintenant!

Les pays plus civilisés proposent généralement des plats végétariens dans les restaurants. On voit de plus en plus l’option de pouvoir modifier un plat au menu afin de le rendre végétarien si on le désire. Si aucune de ces options n’est offerte, pas de souci. N’hésitez pas à demander au chef s’il peut lui-même faire une modification à votre plat. La réponse est généralement positive.

Apprenez au moins comment dire le mot « végétarien » dans la langue du pays que vous allez visiter… Cela peut être grandement utile!

Des recherches Internet avant départ peuvent être parfois utiles pour vous indiquer où vous pouvez trouver des restaurants végétariens de qualité. Sur des sites comme Google Maps ou l’application mobile maps.me, vous pouvez également voir les restaurants végétariens qui se trouvent à proximité de vous en temps réel. Il existe également des applications spécifiques sur lesquelles vous pouvez trouver des restaurants recommandés par la communauté végétarienne.

sans-titre 25

Un autre excellent moyen d’obtenir un bon plat végétarien est de le cuisiner vous-même! Dans la plupart des auberges de jeunesse, il y a un espace cuisine pour ceux qui désirent préparer leurs propres repas. De plus, il vous reviendra probablement moins cher de faire vos propres emplettes au marché et votre repas sera généralement moins gras. Je n’y vois que des points positifs, sauf pour ceux qui n’aiment pas cuisiner bien sûr!

Autre truc, personnellement j’essaie toujours de m’acheter des noix, des barres de protéines et des fruits sur place afin d’avoir une réserve de nourriture si je ne trouve pas un plat qui me convient. C’est un peu mon back up en cas de besoin.

Alors voilà mes conseils qui j’espère vont vous aider!

Certes, vous rencontrerez probablement quelques difficultés dans certains pays, mais il y a toujours une façon de trouver un compromis. Il ne faut pas être trop difficile. Et puis, on ne se cachera pas que d’être végétarien dans certaines parties du monde peut vous faire économiser de l’argent et même vous éviter d’être malade!

Bon voyage et bon appétit!

sans-titre 26