Oh Caye Caulker ! Bienvenue au paradis, là où l’eau de l’océan est d’un bleu éclatant et où le mode de vie est basé sur les deux mots suivants : “Go slow”. Si vous êtes à la recherche d’un petit oasis de paix où allier bronzette et snorkelling, il est temps de mettre cette destination sur votre liste !

Durant notre périple en Amérique centrale, nous devions traverser le Belize pour se rendre du Guatemala au Mexique. Pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable en s’offrant un petit 3 jours sur cette jolie île en pleine mer des Caraïbes qui nous faisait de l’œil ? Notre seul regret au final est de ne pas avoir prévu plus de temps pour se poser sur ce qui s’est avéré être un petit havre de paix pour nous. Toujours hésitant ? Voici quelques faits et photographies qui devraient achever de te convaincre !

Δ

Pourquoi aller à Caye Caulker en 5 points

  • LE MODE DE VIE

Chose certaine, on a très vite appris la devise de l’endroit ! En débarquant sur l’île en fin d’après-midi, on cherchait un guichet pour retirer de l’argent parce que madame avait faim (ben quoi! j’avais rien dans l’estomac depuis le matin!) et faut croire qu’on avait le pied un peu trop rapide parce qu’on s’est fait arrêter direct dans la rue par un local : «Hey guys! Go slow! Gooo Sloooow…». Ça nous a ralenti d’un coup, mais ça nous a surtout fait réfléchir… Alors que la société t’amène à toujours aller plus vite, ici on t’invite à te calmer le pompon et profiter de la vie, un petit pas à la fois. Salut Caye Coco, on peut tu s’installer ici pour toujours pleaaase ?  

Moi en mode vacances !

Moi en mode vacances !

  • JOUER DANS L’EAU BLEUE

On croyait halluciner tellement l’eau est translucide là-bas ! Tu nages et tu vois les petits poissons à côté de toi (ou une grosse raie qui fonce droit sur ton chum). Trouve-toi un quai, fais des plongeons dans l’eau, laisse-toi flotter comme une étoile, nage quelques longueurs, laisse tes yeux se perdre dans l’immensité de l’océan et, surtout, profites-en !

  • LA PLONGÉE

Avec son titre de plus longue barrière de corail de l’hémisphère nord et de troisième plus grande au monde, on peut dire sans hésiter qu’il y a pas mal de vie qui grouille sous les eaux de Caye Caulker ! C’est le paradis des plongeurs, autant en apnée qu’avec bonbonne. Il existe plusieurs compagnies qui vendent des tours à la journée ; on a opté pour STAR TOURS et on n’a vraiment pas été déçus. Aux 3 différents spots de plongée, on a nagé avec des raies, des requins et des poissons de toutes les couleurs, c’était génial ! Sur le bateau, on pouvait se rafraîchir avec des pastèques bien juteuses et se désaltérer avec des sachets d’eau. Pour terminer, le capitaine nous a amenés faire un tour de l’autre côté de «The split» où on a pu donner à manger à d’énormes barracudas qui sautaient pour attraper les poissons dans nos mains !

En route pour la plongée !

 

“THE SPLIT, c’est l’endroit où l’île a été coupée en deux lors de l’ouragan Hattie en 1961. Les locaux auraient alors continué à creuser cet endroit, puis le courant aurait pris le dessus, ce qui en fait aujourd’hui un grand espace entre l’île du nord et du sud.”

''The split''

The split

  • LA “VIBE” TROPICALE PROPICE AUX VACANCES

Sur Caye Caulker, pas de voitures, donc pas de bruit de gros camions et pas de pollution auditive ! C’est l’endroit idéal où décrocher. Plages, vagues, palmiers et noix de coco font partie intégrante du décor pour agrémenter vos vacances ! Voyez par vous-mêmes les photographies :

  • LES COUCHERS DE SOLEIL

En tant que petite île au milieu de la mer des Caraïbes, Caye Caulker ne fait pas exception à la règle ! Y’a pas de meilleur moyen de finir chaque journée en beauté que de s’installer sur le bout d’un quai pour vivre le moment présent en observant le coucher du soleil.

TRANSPORT : Pour vous rendre sur cette petite île de 8 kilomètres de long par 1 kilomètre de large, vous devrez emprunter un bateau-taxi depuis Belize City. Il vous faudra débourser 15$ one-way (ou 25$ aller-retour) avec la compagnie Belize Water Taxi. Perso, on a acheté les billets en 2 fois parce que le trajet de retour était à destination de Chetumal pour continuer notre périple au Mexique !

HÉBERGEMENT : Il y a quelques choix sur l’île, mais conseil : prenez-vous à l’avance pour ne pas avoir à dépenser une petite fortune. On a pour notre part séjourné au Tropical Paradise Hotel qui s’est révélé être un bon choix, autant au niveau de l’emplacement qu’au niveau confort de la chambre ! Il y a également un quai à la disposition des clients pour vous amuser dans l’eau et vous faire bronzer au soleil, ce fut bien apprécié.

Bon voyage et n’oubliez pas… «Go slow» !

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :