J’ai rangé, pas trop loin, mon back pack pour un court moment indéterminé. On verra combien de temps cette pause va durer… La raison est que la randonnée pédestre est l’une de mes grandes passions et que, ces temps-ci, m’évader dans mon happy place qu’est les montagnes, c’est ma priorité. Monter une montagne est bien plus qu’une simple journée de plein air. C’est ne faire qu’un avec la nature, c’est apprécier ce qu’il y a de plus vrai et naturel, c’est dépasser ses limites en visant des montagnes de plus en plus grosses, c’est atteindre et admirer un point de vue que peu de gens ferons l’effort pour y arriver, c’est se sentir si petit(e) face à l’immensité des montagnes et en même temps avoir l’impression d’être on top of the world. Comme dirait si bien l’une de mes amies : «on est bien dans les montagnes». C’est simple comme ça ! dscn1099

Il y a, pas si loin de Montréal, dans l’état de New York, un immense terrain de jeux appelé les Adirondacks. Laissez-moi vous dire, gens qui aiment le plein air, que vous y laisserez votre cœur. Façon de parler, mais vous comprenez que cet endroit est absolument magnifique et amusant. Il y a en pour tous les goûts et tous les niveaux. Pour celui qui grimpe le mont St-Hilaire une fois par année ou celui qui parcourt les parcs nationaux à l’année longue, en passant par ceux qui en ont assez des montagnes dans les Laurentides (moi). Placer un round-trip d’une journée dans les Adirondacks entre deux journées de travail est beaucoup plus facile qu’un 5 heures de route pour aller dans Charlevoix par exemple, là où les montagnes sont aussi pas mal.

Donc là-bas, on parle de 46 sommets plus hauts que 4000 pieds. Atteindre tous ces sommets fera de vous un Registered ADK 46er. Ce défi mérite clairement une place sur votre bucketlist. Bien sûr, il y en a en bas de 4000 pieds qui ne figurent pas sur la liste des 46 mais qui valent le détour également. Bref, c’est absolument un endroit à découvrir. Personnellement, AlexHike (devenu Hikster) est le site web auquel je me réfère pour pratiquement chaque randonnée. 

Jusqu’à maintenant, j’ai fait 7/46 des high peaks. Les monts Gothics et Jay sont sans doute mes préférés, mais il y en a 39 autres qui pourraient les détrôner. Certains sommets sont très populaires et achalandés, mais soyez curieux et faites aussi ceux qui sont moins fréquentés. Vous allez sans doute croiser peu de randonneurs et avoir la montagne pour vous tout seul !

14328966_10157380365250246_624790237_n

Pour ceux et celles qui sont habitués de faire de la randonnée au Québec, dans les Adirondacks, c’est un peu différent. Les conditions de sentiers diffèrent, donc planifiez votre randonnée. Je prône que les plans dernière minute sont les meilleurs, mais une randonnée dans cette région demande un minimum de planification.

Regardez les prévisions météorologiques pour la journée, certains sommets ont des microclimats. Habillez-vous en conséquence. Lorsque vous passez le tree line, vous allez principalement marcher sur de la roche, parfois lisse et tellement pentue qu’on dirait une glissade. Donc, bâtons et crampons peuvent être à prévoir et à ne pas sous-estimer. Afin ne pas débuter trop tard et revenir à la noirceur, estimez votre randonnée en terme de temps et de kilomètres (lampe frontale et carte des sentiers = vos inséparables). Ce sont quelques incontournables à ne pas négliger pour profiter pleinement de la nature sans s’y faire prendre !14341723_10157380404040246_599920745_nSi la météo ne semble pas clémente, évaluez s’il y a des risques considérables ou changez d’itinéraire. Le bureau d’information des High Peaks à l’Adirondak Loj est là pour vous orienter. C’est aussi depuis ce point que débutent de nombreuses randonnées. Toutefois, si le temps est seulement gris et maussade, surpassez ce détail et hop sur les sentiers ! Mère nature est d’une beauté unique chaque jour, sans exception.  

dscn1081

Alors les Adirondacks vous tentent ? C’est votre prochain plan ? Je vous invite fortement à vous familiariser avec le principe Leave no trace, autrement dit, le code éthique du plein air. La nature, on la trouve incroyablement belle à travers Instagram, mais sur place, c’est parfois bien pollué… Donc, l’emballage vide de ta barre Cliff va dans ton sac à dos ! Les montagnes nous accueillent sur leurs sentiers chaque jour, nous devons les respecter.

On se retrouve au sommet ? Bonne rando !


À lire également :