Situé à seulement 2 heures de la superbe ville de Québec, le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie accueille tous les amoureux de la nature dans un cadre enchanteur. Si vous êtes à la recherche d’une escapade de quelques jours pour vous ressourcer et prendre un bon bol d’air frais, c’est l’endroit à ne pas manquer !


À propos du parc

En arrivant au centre de services Le Draveur, vous devrez vous présenter à l’accueil pour acheter votre droit d’entrer. Comme tous les parcs nationaux du réseau Parcs Québec, l’accès quotidien est de 8,50$ pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Si vous avez des enfants de 17 ans et moins, l’entrée sera gratuite pour ces derniers. Si vous prévoyez effectuer plusieurs randonnées au cours de la même année et découvrir d’autres parcs, la carte annuelle devient hyper avantageuse pour vous. Cliquez ici pour accéder aux informations la concernant.

Vous devrez ensuite choisir le ou les sentiers que vous désirez découvrir. De facile en passant par intermédiaire et difficile, il y en a vraiment pour tous les goûts ! De notre côté, nous avons opté pour le plus intense et le plus connu : l’Acropole des Draveurs. Un bon 10,5 kilomètres aller-retour qui vous mènera jusqu’au sommet à 800 mètres. Une chose est certaine, la vue surplombant la vallée de la rivière Malbaie saura vous récompenser après tant d’efforts ! C’est tout simplement magique.

Une navette vous prendra devant le centre pour vous apporter jusqu’à l’entrée du sentier de votre choix. Elle est incluse avec le prix du parc.


Conseils

Pour le sentier de l’Acropole-des-Draveurs, prévoyez environ 5 à 6 heures aller-retour pour votre randonnée, dépendamment de votre rythme et du temps que vous souhaitez prendre pour manger ou grignoter un peu une fois là-haut ainsi que pour la prise de photos.

Le premier kilomètre est le plus ardu, car le niveau de dénivelé y est assez important. Ne perdez pas espoir, ce ne sera pas comme ça tout le long !

Prévoyez un lunch ou une bonne collation pour vous redonner des forces durant la randonnée. Nous avons pour notre part opté pour des bananes à manger à mi-chemin lorsque la fatigue pointe le bout de son nez ainsi que des sandwichs Tim Hortons à déguster une fois rendus au point culminant. Les bouteilles d’eau sont aussi indispensables. On vous suggère 2 litres d’eau par personne, après libre à vous de juger la quantité que vous désirez transporter avec vous.

Même si vous avez chaud durant l’ascension, gardez en tête qu’il fait frais une fois au sommet ! Prévoyez des vêtements en conséquences.

Nous avons croisé quelques familles accompagnées de leurs jeunes enfants lors de notre journée. Si vos gamins ont l’habitude de faire des randonnées, ils seront sans doute mieux préparés pour l’ascension et en prendront certainement plein la vue ! Attendez-vous tout de même à devoir les encourager : nous avons entendu certains jeunes se plaindre et pleurer de fatigue lors de la descente, il est vrai que les genoux et les cuisses en prennent un coup. Prévoyez des pauses plus fréquentes et donc plus de temps en général. Chose certaine, ils dormiront tous très très bien le soir venu !

Gardez les yeux grands ouverts dans tout le parc ! Vous pourriez faire de belles rencontres inattendues ! Certains disent avoir vu des ours, des orignaux ou encore des porcs-épics. Pour notre part, nous avons croisé beaucoup d’écureuils et une couleuvre.


Pour y séjourner plusieurs jours…

Amateurs de camping, le parc vous propose trois sites différents avec des services pour tous les goûts : aménagé sans service, rustique ou encore la formule prêt-à-camper Huttopia ! Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site web de la SÉPAQ en cliquant ici.


 

Comment s’y rendre ?

Depuis Montréal, il vous faudra compter 5 heures de route pour accéder au parc et environ 2 heures depuis Québec.

Bonne randonnée à tous !