Valladolid, c’est le genre de petite ville où il fait bon vivre. Située à proximité du très convoité site de Chichen Itza, c’est aussi l’endroit idéal où vous poser quelques jours. Nous avons apprécié ses petites ruelles, son parc et ses églises, son cenote en plein cœur de la ville, tout ça sans oublier l’expérience incroyable que nous ont offerte nos hôtes à la Casa Hamaca. Voici donc nos coups de coeur et recommandations !

• • •

Hébergement

Pour un séjour réussi, rendez-vous à la Casa Hamaca ! Ce superbe hôtel est tenu par Denis et ses charmants employés qui ne manqueront pas de faire de votre passage un souvenir de plus à rapporter dans vos valises. Ce qui rend l’expérience intéressante, c’est que tous les gens qui y travaillent sont des locaux d’origine maya. Vous serez alors transporté dès votre arrivée dans une atmosphère typique du pays, sans oublier les sublimes peintures qui se retrouvent sur tous les murs et qui donnent du cachet à l’endroit. Les repas sont excellents ; il n’est pas rare de passer devant la cuisine et de vouloir s’y arrêter un bon moment pour renifler les effluves succulentes qui en ressortent ! Les chambres sont confortables et agréables, chacune d’entre elles étant peintes selon un thème maya et ayant un hamac à disposition. Le jardin extérieur comprend une piscine ainsi que de nombreux arbres et plantes à fleurs. Pour réserver une chambre à la Casa Hamaca, cliquez ici !

Cenote Zazi

Pas besoin de faire des miles à pied, Valladolid possède son propre cenote et il est facilement accessible depuis le centre de la ville. Que ce soit pour vous rafraîchir ou seulement pour admirer la beauté de la nature, je crois qu’il vaut amplement les quelques minutes de marche.

Chitchen Itza

Les cours d’histoire de l’école ne sont pourtant pas si loin, jamais je n’aurais imaginé avoir la chance de mettre les pieds et de poser les yeux sur l’un des sites maya les plus connus au monde : Chichén Itzá. Élue en 2007 comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde, une visite du Yucatán n’est pas complète sans un passage dans cette ancienne cité qui vous ramènera des siècles en arrière. Le conseil ultime : arriver tôt, très tôt. Autrement, vous serez pris d’assaut par les autobus de touristes qui feront déferler leurs visiteurs sur le site. Comment s’y rendre depuis Valladolid : la compagnie de bus Oriente vous y transporte chaque jour dès 7h15 a.m. Sachant que le trajet met en moyenne 45 minutes, c’est le moyen le plus efficace d’être sur place le plus tôt, l’ouverture du site étant à 8h00 a.m.

Ek Balam 

À environ 30 km de Valladolid, on retrouve un autre superbe site maya beaucoup moins connu, donc très agréable à visiter peu importe l’heure de la journée. Tout récemment découvert, les fouilles ont permis de mettre à jour un lieu qui était jusqu’à tout récemment enfoui sous des amas de terre et de végétation, faisant en sorte que les détails gravés dans les pierres ont été préservés malgré le temps. Une visite que nous recommandons sans hésiter ! Notre conseil : Si vous n’avez pas plusieurs jours devant vous, visitez Chichén Itzá en matinée, retournez le midi manger à Valladolid et ensuite rendez-vous à Ek Balam pour bien terminer la journée ! Comment s’y rendre depuis Valladolid : Vous trouverez sur la Calle 44 des collectivos ou des taxis qui vous y emmèneront, car aucun bus ne s’y rend. Pour notre part, nous étions deux et avons dû attendre que deux autres personnes arrivent, car le taxi ne part pas tant qu’il n’est pas complet.

 

Bon séjour !

D’autres articles sur Nomade Magazine qui pourraient vous intéresser