C’est en France et tout particulièrement à Marseille que j’ai vécu mon premier coup de foudre et mon premier voyage. C’était en 2008 lors d’un échange étudiant. En mars, ce sont eux qui étaient venus au Québec pour 2 semaine et plus tard, en avril, nous avons fait de même.

Nous avions atterri à Paris pour 2 courts jours à visiter les pus grands attraits tels que le Louvre, l’Arc de Triomphe, la Tour Eiffel, Notre-Dame de Paris et autres. Mais, nous découvrions aussi pour la première fois une toute autre culture, la culture française. L’accent, les patisseries, le pain, les sandwichs jambon et beurre… Après 2 jours, nous sommes descendus sur Marseille en TGV (train grande vitesse) ou nous avons rencontré notre famille d’accueil.

Ensuite, de Marseille nous avons vu Aix en Provence, Carcassone, Orange et son arène et bien d’autres petites villes aussi charmantes les unes que les autres. Quel bonheur de visiter tous ces monuments, ces champs de lavande, ces vignobles, ce bord de mer. Bref, tout ce que nous n’avons pas chez nous au Québec. À la maison d’accueil, je me suis vite liée d’amitié avec la maman de mon correspondant. Ensemble nous avons cuisiné une ratatouille, nous avons visité des jolis endroits et c’est grâce à elle que je me suis vite sentie comme chez moi.

Plusieurs années plus tard, en 2013, j’y suis allée à nouveau. Une seconde fois j’ai été charmée par cette ville et ses habitants que l’on appelle les Marseillais. Je l’ai découverte d’une nouvelle façon cette fois, plus en profondeur comme si j’étais l’une des leurs. Mais, j’ai découvert bien plus, car j’ai eu la chance de parcourir la Côte d’Azur… WOW! St-Tropez, Cannes, Férjus, Monaco, Monte Carlo, Nice et Bordigherra (une jolie ville Italienne). Je suis restée sans mots devant toute cette beauté. J’ai été fascinée par les citronniers. (oui oui!)

138f069d8b0b2fe5dca81c1f40578e84

L’année suivante, j’ai eu la motivation de me trouver un stage dans cette belle région. Et c’est en avril que je me suis une fois de plus envolée vers Marseille, cette fois à l’occasion de mon stage de fin d’études, pour y passer 2 mois. Une petite entreprise d’évènementiel m’a chaleureusement accueillie en tant que responsable des VIP pour le rallye Oilybia au Maroc.

Deux mois à vivre comme une Marseillaise, deux mois à vivre une vie tellement différente de celle que j’avais ici. Deux mois de pur plaisir, à sourire à chaque fois que j’entendais l’accent marseillais, deux mois à sentir l’air salin de la Méditerranée, deux mois à jouer à la pétanque, deux mois à découvrir encore plus mon deuxième chez moi.

Je crois que je ne me lasserai jamais de cette région et de cette ville qui a tant à offrir. Une ville multiculturelle, chaleureuse, accueillante, animée. Un certain coté moderne avec le MUCEM et tant d’histoire et de patrimoine à la fois. Des glaces, des churros, des chocolatines, du bon pain, du bon fromage et surtout du bon vin… comment ne pas prendre quelques livres! Quand une ville, une famille, t’accueille avec une telle simplicité et une telle curiosité, comment résister?

Je crois que pour toujours je serai un peu Marseillaise!

Sur ce, comme ils disent si bien :  »Surtout, il ne faut pas se mettre la rate au court-bouillon »! (Qui signifie de ne pas se faire de soucis!)

-Roxanne Lafrenière

À lire également sur Nomade Magazine: