Inconditionnellement amoureuse de l’Espagne, j’ai sauté le pas et j’ai enfin décidé de partir quelques jours à la conquête de la Costa del Sol : direction Malaga avec quelques amies.

12022016-12022016-_DSC8684
Malgré les nombreux conseils de backpackers me disant de privilégier Séville, ce petit bout de ville entre mer et montagne m’attirait énormément. Et comme toujours quand je voyage : j’ai fini par privilégier mon instinct. Puis, qu’on se le dise, les 22 degrés et le soleil (presque) toujours aveuglant en février ont été des arguments déterminants dans le choix de la destination.

Retour sur ces jours andalous et nos adresses préférées !

Le marché Artarazanas ou comment s’en prendre plein les yeux et plein les narines. Les étalages y sont tous aussi appétissants les uns que les autres. Idéal pour se faire un aperçu des produits locaux et des habitants de la ville en général très généreux et bavards.

Le port et la plage de Malagueta offrent une balade urbaine très bien aménagée sur une quinzaine de kilomètres.  Le port, aujourd’hui très touristique,  propose de nombreuses terrasses et commerces. De petits parcs entourent la promenade, palmiers, fontaines et oiseaux colorés sont au rendez-vous. Très bon plan pour les sportifs car on y trouve aussi des machines de musculation et de cardio en libre accès. Pour la plage, on vous conseille d’aller sur la parcelle un peu plus excentrée (marcher quelques minutes suffit) pour un cadre un peu plus calme et propre.

Le centre-ville historique : bon, je ne vais pas faire un remake du Routard, mais Malaga a un très fort patrimoine vernaculaire dû à son histoire et aux mélanges de cultures romaines et arabes. Entre le château, le théâtre, le mirador, l’arène, la cathédrale plus qu’imposante…. Déambuler dans ces petites rues pavées est un vrai bonheur. On peut y déguster du thé oriental ou encore des churros con chocolate et y croiser des danseuses de flamenco. Le dimanche matin, ne pas louper la sortie de l’église. Le plus, et on en a profité : les bars, restaurants et boîtes de nuit sont tous centrés dans ce décor. La nuit, ce petit coin historique devient donc très animé et offre des prix très raisonnables. On conseille donc le vin local, la paella à l’encre et les éternels tapas. Pour les fêtards, préparez-vous à une musique quasi exclusivement latine !
14022016-14022016-_DSC894714022016-14022016-_DSC8896
Pour les amoureux de la montagne : le parc naturel de los montes de Malaga. De quoi faire un trek à une dizaine de minutes du centre-ville (l’entrée se trouve à quelques mètres du parc botanique). Marche facile et il ne faut pas longtemps pour avoir une première vue sur la ville. Possibilité de faire des descentes à vélo si on n’a pas peur de la vitesse. Après avoir pris l’air de la montagne, on a joué la carte de la farnienté dans un Hammam. Beaucoup d’établissements typiques dans le centre-ville à des prix plutôt doux. Massage et gommage pour ceux qui aiment se faire cocooner.  On a beaucoup aimé El Hammam pour l’accueil très chaleureux, la copa de cava offerte sur la terrasse et la propreté des lieux.

Ce que l’on n’a pas eu le temps de faire aux alentours de Malaga (mais on y retournera !)
– Marcher sur les flancs des falaises du Caminito del rey  (à réserver trois semaines à l’avance)
– Faire un tour à Ronda et voir son viaduc
– Aller à la recherche des agua calientes naturelles dans la montagne de Carratraca
La région est très bien desservie par les trains et les bus et à un prix très accessible.

12022016-12022016-_DSC8803