Deux semaines de rencontres et découvertes inoubliables

Le pays au soleil levant est reconnu pour être l’une des destinations les plus dispendieuses en Asie. En effet, il faut prévoir un budget assez généreux si vous comptez utiliser les transports publics, demeurer dans différents hôtels et manger dans les divers restaurants alléchants que le Japon a à offrir. Mis à part le côté monétaire, il faut dire que les Japonais sont assez réservés et qu’il n’est pas nécessairement facile d’échanger avec eux dans des situations spontanées comme dans un restaurant ou dans un bar par exemple. Cela dit, il y a bien sûr des exceptions et j’ai pour ma part eu quelques interactions assez mémorables avec certains d’entre eux. Pour avoir visité la ville de Tokyo pour une première fois il y a un peu plus de 2 ans et avoir demeuré au même hôtel tout au long de mon séjour, j’ai cette fois-ci choisi d’explorer différentes régions du pays tout en évitant de vider mon porte-feuille en faisant du Couchsurfing ; une option m’ayant permis de m’intégrer davantage à la culture japonaise!


QU’EST-CE QUE LE COUCHSURFING?


Il s’agit d’un immense réseau social regroupant des milliers de personnes en provenance d’un peu partout à travers le monde prêts à offrir un toit aux différents voyageurs! Génial n’est-ce pas? Ce qu’il y a de merveilleux avec ce concept, c’est qu’il est possible de facilement trouver de l’hébergement dans tous les pays dont vous rêvez de visiter et, ce, gratuitement! L’aspect le plus gratifiant de cette expérience hors des sentiers battus est le fait de rencontrer les habitants des pays explorés et d’ainsi partager leur quotidien et recevoir des conseils très pratiques sur les endroits que vous désirez visiter. Allez vous créer dès maintenant un profil et profitez de ce que la communauté de voyageurs a à offrir à travers le monde entier au www.couchsurfing.com.

Conseil: Évitez de vous y prendre trop à la dernière minute pour demander aux Japonais de vous offrir de l’hébergement. Ils aiment bien prévoir en conséquence et à l’avance. Par expérience, si vous voulez tenter votre chance au dernier moment, les expatriés seront plus enclins à accepter votre demande. Il en est ainsi puisqu’ils sont bien souvent résidents du pays pour le travail ou pour les études. Ils apprécient donc la chance d’avoir de la compagnie pour passer le temps et changer la routine.


OSAKA


Sans titre

Environ 1 semaine avant notre envolée vers le Japon, j’ai envoyé une vingtaine de demandes dans la préfecture d’Osaka! Sur 20 demandes, j’ai reçu deux réponses positives dont une provenant de cette famille adorable que je n’oublierai jamais. Koba et sa famille ont su nous accueillir chaleureusement sous leur toit pour trois nuitées. Nous sommes allés manger avec ce dernier dans une partie un peu plus reculée de la ville où seulement les locaux s’aventurent. Notre expérience fut d’ailleurs différente des autres endroits puisque les Japonais étaient beaucoup plus enchantés à l’idée d’avoir des étrangers dans leur petit restaurant peu fréquenté des touristes. Grâce à Koba, nous avons su comment mieux nous diriger dans cette grande ville qu’est Osaka et il nous a partagé les attraits de la région à découvrir dont: Osaka Castle, l’aquarium Kaiyukan, l’une des plus grandes au monde, et la fameuse rue culinaire de Dotonbor,i là où on fait les meilleurs Takoyaki du pays! Ce que je retiens le plus de cette expérience, c’est la détermination de notre hôte à vouloir nous faire sortir de notre zone de confort. En effet, il nous a fait déguster différentes parties d’un poulet apprêté d’une manière que je n’aurais jamais pensé possible. Vous avez déjà mangé du foie ou tendon de poulet ? Je vous jure que c’était une première pour moi!


FUJINOMIYA


DSC_1428

Notre but en passant quelques jours dans cet endroit tant isolé des grandes villes reconnues du Japon était de pouvoir admirer le prestigieux Mont Fuji. Ayant un très grand problème de timidité, nous n’avons malheureusement pas eu la chance d’apercevoir cet endroit iconique du pays. Notre séjour ne s’est pourtant guère avéré ennuyeux! En effet, nous avons dormi 2 nuits chez Adam, un américain expatrié depuis presque 5 ans déjà. Étant professeur d’anglais pour des étudiants de tous âges, il nous a partagé sa vision de cette culture tant différente de celle de l’Amérique du Nord et nous a même fait visiter son endroit de travail. Il nous a amenés dans un bar très sympa ou nous avons dégusté des bières locales, appris quelques mots en japonais et goûté à des brochettes de pieuvre! À défaut de ne pas avoir aperçu le Mont Fuji, Adam nous a fait découvrir un petit coin de paradis de Fujinomiya, Shiraito Falls, tout en dégustant une intéressante crème à la glace au wasabi. Cet endroit semblait provenir du paradis tant le calme et la beauté de la nature étaient époustouflants.


SHINJUKU


DSC_1546

Le dernier endroit où nous avons fait du couchsurfing fut dans le quartier de Shinjuku dans la ville de Tokyo. Yaturo, jeune homme japonais ayant étudié un an à San Diego aux État-Unis, a su apporté un vent de fraîcheur et de découverte culinaire à notre périple. Activité peu commune chez les Japonais, nous avons fait un BBQ avec ses amis où nous avons dégusté de nouvelles saveurs et avons enseigné un peu d’anglais à ses copains. Le lendemain, notre hôte nous a fait grâce de sa bonne cuisine et nous a aussi fait découvrir un restaurant de Noodles où il est possible de commander de 400 grammes à 1kg de pâtes pour le même prix! Nous avons bien apprécié toutes nos conversations sur les relations entre les Américains et les Japonais et aussi de connaitre les grands rêves de voyage de notre ami Yaturo. Je retiens spécialement le festival spirituel auquel nous avons eu la chance de prendre part dans les rues colorées de Shinjuku.


Nous avons aussi séjourné à Nara et Kyoto où nous avons eu un peu moins de chance en ce qui concerne la recherche de personnes pour nous héberger et avons passé une nuit à Nagoya à l’appartement d’une professeure allemande. Lorsque je regarde toutes les personnes que nous avons eu la chance de rencontrer et de partager le quotidien, je me dis que la communauté de voyageurs à travers le monde est vraiment magnifique et chaleureuse. En plus d’avoir passé des moments inoubliables et authentiques, nous avons aussi économisé environ 750 $ sur un séjour de 2 semaines. Ce qui équivaut à un autre voyage en Asie du sud-est! N’hésitez pas à vous lancer dans une aventure couchsurfing hors du commun où des rencontres exceptionnelles et des activités originales feront partie de votre quotidien!