Cheryl Strayed, héroïne de Wild, a marché plusieurs mois sur la Pacific Crest Trail avec presque aucune préparation. En lisant son aventure, on remarque bien vite que beaucoup des problèmes qu’elle a rencontrés étaient facilement évitables. Si vous prévoyez de faire un trek pour la première fois, (même beaucoup moins long que le sien !), les conseils qui suivent vous permettront de profiter au mieux de cette superbe expérience.

Lire pour préparer son esprit, forger son mental

Marcher dans la nature, se dépasser, bivouaquer, c’est une expérience riche et profonde pour l’esprit. Les trekkeurs rencontrent souvent sur leur chemin de la spiritualité, une forme de contact avec la nature ou tout autre sentiment positif qui les happe vers un nouvel état d’esprit. Un trek peut aussi à certains moments être éprouvant, physiquement et mentalement.

Avant et pendant un trek, il est très inspirant de lire des récits de voyageurs racontant leurs expériences de longues randonnées. Dans ces lectures, on trouve la force d’avancer quand la fatigue nous gagne, on apprend à se laisser aller à la nature et à son silence, chaque marcheur peut y voir résonner ses sentiments singuliers. Dans le cas de treks longs ou extrêmes, lire des récits d’aventures est aussi une ressource énorme pour aller puiser en nous des forces insoupçonnées.

Quelques exemples de récits inspirants :

  • Wild, Cheryl Strayed
  • Lattitude Zero, Mike Horn
  • Aventurier des Glaces, Nicolas Dubreuil
  • La marche dans le ciel, Alexandre Poussin et Sylvain Tesson

Bien choisir et tester son matériel

Ce point est essentiel : un itinéraire parfait, un marcheur en forme, une météo magnifique et… une tente qui casse, une veste trop froide, des chaussures trop petites…. le trek tourne alors en aventure pas du tout agréable, voire dangereuse. Pour certains équipements, dont les chaussures, le sac à dos, la tente, le sac de couchage et le réchaud, la qualité doit être le critère premier lors de l’achat. On investit donc dans du matériel adapté à soi et aux conditions, en prenant en compte les cas possibles de météo et situations extrêmes. Le poids de l’équipement est aussi un critère important dans le choix, pour ne pas trop souffrir en portant son sac.

Une fois le matériel choisi, il vaut mieux le tester sur des randonnées de courte distance, pour être sûr que tout fonctionne et entre dans le sac. Si cela n’est pas possible, n’hésitez pas à monter votre tente dans le salon et à tester votre réchaud dans un parc !

IMG_0384-modif

Connaître son parcours et savoir s’orienter

Ça y est le mental est à bloc et le matériel est prêt, testé et en état de marche. L’un des autres éléments clés dans la réussite d’un trek est d’avoir un itinéraire bien maitrisé. Il va sans dire que l’on ne part pas à l’improviste. Si l’on ne sait pas forcément comment seront découpées les étapes, il faut quand même prévoir un itinéraire exact, pour ne pas se retrouver face à un obstacle infranchissable. Pour cela, la lecture de guides de randonnées, de récits de treks sur internet et l’étude précise des cartes sera d’une grande aide. Il faut aussi savoir s’orienter, même si tout est bien indiqué. Tout trekkeur doit avoir au moins une carte précise et une boussole et savoir s’en servir. Si ce n’est pas le cas, alors il faut s’entraîner avant de partir.

Préparer son corps

Peut-être êtes-vous habitués à randonner de longues journées, puis laisser passer les courbatures le lendemain. En trek, le lendemain, il faut marcher à nouveau et le surlendemain aussi, souvent avec de nouvelles difficultés. Pourtant, chaque jour, le corps s’habitue à l’effort, il devient plus résistant, plus fort. Se préparer physiquement au trek aide à ce processus.

Pour ce faire, il est bien de pratiquer une activité sportive régulière, mais il faut aussi pratiquer faire de la randonnée qui représente un effort long et particulier. Bien sûr, il peut être compliqué de s’entraîner en conditions similaires. En habitant dans les Alpes, il est difficile de s’entraîner pour un trek dans le Sahara, mais marcher, longtemps, avec les chaussures du trek et parfois même avec tout le matériel du trek, permet à votre corps de s’acclimater à l’exercice.

IMG_0431

Partir pour un trek adapté

Selon si vous souhaitez réaliser votre premier trek ou pas, si vous avez de l’expérience en randonnée ou pas, la région et l’itinéraire varient. En effet, il faut bien garder en tête que, oui, ce n’est « que » marcher, mais il faut être capable de le faire longtemps et dans des conditions parfois difficiles. Si votre trek est en montagne par exemple, il faut faire très attention lors du choix de l’itinéraire aux difficultés traversées qui peuvent être des zones d’escalade, de la neige, des endroits très vertigineux ou des dénivelés importants. Afin de partir en toute sécurité et de bien profiter du voyage, ne partez pas les yeux fermés !

N’oubliez pas, un trek réalisé dans de bonne conditions sera une expérience géniale, un voyage physique mais aussi spirituel qui ne saura que vous faire grandir et vous donner envie de repartir !