Pour éviter qu'elle ne gâche votre voyage!

Lorsque l’on se lance à l’aventure autour du monde pour un court ou long moment, on désire tous en profiter au maximum et ne rien manquer. Fermer les yeux pour quelques secondes peut parfois sembler difficile tant les couleurs qui nous entourent et les paysages à couper le souffle semblent irréels.  Bien que notre tête et notre cœur puissent désirer explorer et vivre davantage, il y a un moment où le corps décide tout simplement de freiner la cadence. On a souvent envie de ne pas  s’écouter lorsqu’on veut pleinement profiter de notre voyage, mais sachez que la fatigue saura frapper à grands coups et gâchera une partie de votre périple.

Voici les raisons pour lesquelles la fatigue apparaît lorsque l’on voyage et quelques astuces pour éviter qu’elle prenne le contrôle sur votre bien-être

 L’instabilité

Bien que ce ne soit pas tout le monde qui ait le temps de prendre son temps pour explorer un pays, il faut savoir que de trop compresser des activités et des endroits à visiter dans son séjour est l’une des plus grandes causes de fatigue. Il n’est pas facile de passer 2-3 jours dans une ville pour ensuite prendre le bus ou faire du pouce pour quelques heures vers une nouvelle destination.

Sans titre

Apprenez à choisir les endroits comptant le plus à vos yeux et à prendre le temps d’explorer ces régions en profondeur. Vous en serez beaucoup plus gagnant ainsi. Voyager n’est certainement pas une compétition. Évitez donc de vous mettre de la pression sur les épaules et voyagez pour vous-même à votre rythme.

L’instabilité touche aussi la préparation d’un voyage. Si vous décidez de vivre au jour le jour pour voyager selon le flow et être ouvert aux opportunités s’offrant à vous, c’est absolument génial! Il faut tout de même être conscient, qu’on le veuille ou non, qu’il y a toujours une petite voix dans notre esprit se demandant : Où vais-je manger ce soir? Où vais-je dormir? Qu’est-ce que je pourrais faire demain? Quand est le prochain bus vers Bangkok?  Même si on est confortables avec ce mode de vie nomadique, il n’en est pas moins épuisant.

L’hébergement

Lorsque l’on parle de voyager à petit budget, il vient également le temps de parler d’auberges de jeunesse aux dortoirs à plusieurs personnes!  Il est bien de pouvoir économiser sur notre hébergement, mais à quel prix ? Essayez de varier les types d’hébergement dans lesquels vous désirez séjourner. Vous pourriez dormir quelques jours en dortoir, quelques jours en couchsurfing et peut-être une nuit ou deux dans une chambre privée question de recharger votre corps pleinement.

DSC_1558

L’alimentation et les boissons

Inévitablement, lorsqu’on voyage, on fait des choix en conséquence de notre budget établi que l’on suit plus ou moins strictement. On sait tous que l’alimentation est un facteur capital au niveau de notre bien-être et ce n’est pas parce qu’on voyage qu’on doit négliger cet aspect pour autant. Ce n’est pas la fin du monde de manger des « noodles » ici et là, mais il ne faudrait pas en abuser. Vous avez bien le droit de déguster les plats typiques du pays parfois très gras et de vous faire plaisir en savourant vos gourmandises favorites. Dans le but d’être une personne plus active, n’oubliez pas de garder un équilibre dans vos 3 repas en vous assurant de manger des fruits et des légumes vous offrant les vitamines nécessaires pour une alimentation saine. Les marchés locaux sont bien souvent de bons endroits pour vous procurer ces aliments à moindre coût.

Pour ce qui est de l’alcool, évitez une surdose lors de vos soirées bien arrosées. Vous serez beaucoup plus épuisé le lendemain et probablement plus irritable avec les gens vous entourant. D’ailleurs, boire beaucoup d’eau aide à une meilleure qualité de sommeil!

La fatigue morale

Voyager veut aussi dire être parfois seul et incompris par les autres voyeurs ou locaux parlant une langue différente de la nôtre. Bien qu’on a hâte de quitter notre chez-soi pour conquérir le monde et rencontrer des confrères voyageurs des plus inspirants, on peut rapidement être démoralisé par le fait d’être bien loin de notre famille et de nos amis. Prenez le temps de connecter avec les personnes que vous aimez lors d’un appel Skype et partager vos expériences avec celles-ci.  Il est en effet réconfortant de pouvoir échanger librement avec nos proches dans notre propre langue. Faites attention de ne pas trop en abuser, il ne faudrait pas que vous passiez à côté de votre voyage en ayant la tête encore à la maison.

20130331_140639

Certaines personnes auront la chance de connecter avec beaucoup de voyageurs et, si vous en faites partie, vous voudrez bien entendu profiter de votre nouveau réseau d’amis international! Vous recevrez des invitations tous les jours pour des sorties en boîte des plus alléchantes et pour des activités de plein air des plus aventureuses! Vous ne voulez rien manquez, vous dites oui à toutes les offres que vous recevez et puis boom… Vous passez 3 jours au lit à manger des « noodles », à Skyper avec votre famille et à dormir encore… Et puis, vous vous sentez mal puisque vous avez manqué ces 3 soirées pour des sorties enflammées et vous n’avez pas pu visiter ces chutes d’eau incroyables! Vous devrez alors y retourner seul ou trouver d’autres personnes pour vous accompagner. Sachez écouter votre corps et respecter vos limites. Il n’y a pas de mal à ça et vos amis voyageurs ne vous oublieront pas pour autant! Pourquoi ne pas faire une journée ciné autour du monde et partager vos expériences tout simplement autour d’une bonne bouffe préparée collectivement pour ainsi mieux affronter votre prochaine expédition?

Prendre l’avion et le décalage horaire

Ce n’est pas tout le monde qui a de la facilité à bien dormir partout en altitude, surtout si vous avez la chance de passer votre vol entre deux inconnus. Certains ont une peur bleue de l’avion, d’autres ont des maux d’oreilles incessants et d’autres ne peuvent tout simplement pas supporter le fait de dormir ailleurs que dans un lit. Assurez-vous de choisir un siège du côté hublot pour ainsi pouvoir appuyer votre tête contre la paroi de l’avion. Pourquoi ne pas avoir un coussin pour la tête parfumé à la lavande et accompagner le tout de votre musique de détente préférée? Ajoutez un coussin au bas de votre dos et équipez-vous d’un masque pour les yeux pour que le tour soit joué!

DSC_0133

Finalement, ce qui complète malheureusement le voyagement entre deux pays éloignés causant une fatigue inévitable est notre cher ami le décalage horaire! Si vous voyagez vers l’Est, il est conseillé d’aller au lit une ou deux heures plus tôt tandis que, si vous voyagez en direction de l’Ouest, allez au lit une ou deux heures plus tard. Une fois rendu à destination, tentez d’immédiatement vous adapter à l’heure locale. Passez la première journée à faire de petites activités demandant peu d’efforts physiques et évitez de prendre trop de soleil sur une longue période.

Il y a donc plusieurs facteurs pouvant causer de la fatigue lors d’un voyage. Malgré que cela puisse paraître difficile, la clé pour être en forme est de savoir écouter son corps tout simplement. Cet aspect dans la vie d’un voyageur est bien souvent banalisé et peu exploré. Peut-être que vous n’en verrez pas la nécessité si vous vous lancez dans un voyage d’une semaine ou deux, mais sachez que, lorsque vient le temps de vagabonder ici et là sur plusieurs mois, la santé et l’énergie de votre corps deviennent un facteur de préparation des plus bénéfiques.

À lire également sur Nomade Magazine: