Une excellente nouvelle pour les voyageurs!

Êtes-vous de ceux qui pensent tranquillement à reprendre leurs plans voyages ou qui aimeraient visiter un proche à l’étranger, mais qui ne peuvent se le permettre en raison de la quarantaine obligatoire au retour? Et bien, bonne nouvelle! Le gouvernement canadien, en collaboration avec le gouvernement de l’Alberta, débutera sous peu un projet pilote pour tenter d’éliminer la quarantaine de 14 jours. Elle serait remplacée par des tests au retour.

En quoi consisteront les tests?

Afin de remplacer la quarantaine obligatoire, le voyageur qui arrive de l’international sur un vol sans escale aura à passer un test de la Covid-19 à son arrivée à l’aéroport. La quarantaine sera alors nécessaire uniquement durant l’attente du résultat, généralement 48 à 72h. Si le résultat est négatif, la quarantaine n’est plus obligatoire, mais la distanciation est tout de même encouragée. Ensuite, au 6e ou 7e jour, un 2e test sera effectué dans une pharmacie participante. Ainsi, la quarantaine passera de 14 jours à aussi peu que 2 jours. Cette option demeure volontaire et l’individu peut préférer s’isoler 14 jours.

Quand?

Le projet pilote débutera dès le 2 novembre prochain!

Où?

Pour l’instant, cette nouvelle approche sera testée uniquement en Alberta, sur les voyageurs atterrissant à l’aéroport de Calgary (YYC) ou arrivant au poste frontalier de Coutts. Il faudra donc attendre un peu plus longtemps pour voir les tests rapides faire leur entrée ici à l’aéroport de Montréal. Mais c’est prometteur!

L’option sera accessible à tous les Canadiens arrivant à Calgary et non pas seulement aux résidents de l’Alberta. Ceci dit, il faudra demeurer dans la province pour 14 jours. Ce n’est donc pas encore une solution avantageuse pour ceux qui disposent de peu de temps, mais si certains souhaitent en profiter pour découvrir les Rocheuses canadiennes par exemple, cela peut être intéressant! Visiter Banff est déjà bien mieux que d’être soumis à une quarantaine, n’est-ce pas?! (À noter que les déplacements entre les provinces ne sont actuellement pas recommandés comme une grande partie du Québec est en zone rouge. On vous encourage à suivre les mesures et demeurer à l’affût des changements.)

Combien?

On ne connaît pas le prix exact pour le moment, mais il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit gratuit. C’est tout de même un très bon début que l’option soit offerte, quel qu’en soit le coût!

En bref, bien que la recommandation du gouvernement canadien d’éviter tout voyage non-essentiel à l’extérieur du pays soit toujours en vigueur, ce projet pilote donne une lueur d’espoir! Si le tout se déroule bien, peut-être que l’on pourra voyager à nouveau plus vite qu’on ne le redoute!

N.B. Nous encourageons tous et chacun à prendre en compte les mesures sanitaires en place et à consulter le site du gouvernement pour connaître les recommandations entourant la pandémie. En aucun cas, nous souhaitons inviter qui que ce soit à ignorer ces mesures et les risques entourant la Covid-19. Il s’agit uniquement d’une bonne nouvelle qui nous donne un peu d’espoir quant au retour éventuel du voyage!

À lire également sur Nomade Magazine :