Beaucoup de voyageurs qui parcourent l’Asie pensent à faire une retraite silencieuse de méditation dans un centre Vipassana. Je vous partage donc dans cet article ce que vous devez savoir avant de vous y engager!

image3-1

Alors que j’étais en Asie, j’ai rencontré plusieurs personnes ayant accompli une retraite de méditation dans des centres Vipassanna. J’avais déjà entendu parler de ce genre de retraite, mais jamais vraiment en détails. Comme j’adore expérimenter de nouvelles choses et mon côté spirituel me criait haut et fort d’aller vivre cette expérience, j’y suis allée. Je me suis rendue directement au Myanmar, dans la ville de Yangon, pour vivre un séjour qui allait changer ma vie. Avant de vous engager dans une retraite comme celle-ci, je vous conseille de prendre le temps d’y réfléchir. Réfléchir à vos attentes, vos buts, à la volonté réelle que vous avez… Quand vous arrivez au centre, vous confirmez votre inscription faite préalablement sur le site internet et les bénévoles vous font signer des documents vous engageant à rester pour une durée de 12 jours incluant 10 journées complètes en silence. Vous aurez aussi une rencontre individuelle avec un responsable pour comprendre et discuter de vos motivations.

L’arrivée au centre se déroule dans l’énervement; la tension est palpable! Les nouveaux participants ont tous la même appréhension. Avant la première rencontre, il est permis de discuter avec les autres, mais je vous le déconseille même si notre nature humaine nous pousse à le faire. Moins vous aurez d’interactions avec les autres avant de commencer, moins votre imagination sera fertile lors des dix prochains jours.

Voilà, la première soirée est déjà passée; les explications sont données et l’aventure peut commencer! L’horaire sera stricte et les règles aussi. Pas le droit de parler, aucune communication avec les signes, coupure du monde extérieur, pas d’exercise physique, pas de distractions (appareils électroniques, musique, lecture…). Rien! Toi et tes pensées seulement!

image4

Premier matin, l’excitation est à son comble.

Enfin, j’y suis! Respire!

Quelques minutes plus tard, ouf pas facile de trouver une position confortable… Est-ce que les autres aussi vivent déjà cela? Il me semble que je viens de commencer?!

Mais qu’est-ce que les autres font ici? Ok, je vais ouvrir juste un peu mes yeux pour observer cette personne. D’où vient-elle? Hey, relaxe Jess, pense à ta méditation… Ok, je me concentre. Hum, va t-il faire chaud comme cela pendant 10 jours parce que je ne pense pas tenir le coup!

Ok, je vais juste ouvrir mes yeux un peu pour regarder l’heure, cela doit déjà faire un bon 30 minutes que nous avons commencé. Quoi?? 5 minutes?! Ce n’est pas possible! Ok, Jess, calme-toi et concentre-toi…

Chaque jour est une étape différente dans le processus. Vous méditerez pendant la journée complète et vous écouterez des enseignements le soir qui vous apprendront qu’est-ce que c’est exactement Vipassana et comment on doit le pratiquer. Vous allez indéniablement passer à travers la gamme complète des émotions et vous allez être confronté à ce qui se trouve au plus profond de vous-même. Ici, il n’y a pas d’échappatoire… À moins de quitter avant la fin du 10 jours, mais vous devez vous rappelez que vous avez signé un engagement de le faire jusqu’à la fin. Vous avez signé cet engagement sur un bout de papier, mais aussi dans votre conscience. Il n’est pas interdit de quitter, car cette retraite est volontaire, mais c’est là le vrai défi. Jusqu’à quel point êtes-vous prêt à faire la paix avec vous-même?

Vipassanna ne vous enseigne pas comment respirer ou méditer, mais vous enseigne un mode de vie qui vous permettera de gérer votre quotidien de façon à vivre le moment présent sainement et vous libérer de vos douleurs.

image4-1

L’expérience est très difficile.

Mentalement, mais aussi physiquement. C’est gratuit. Vous pouvez donner ce que vous voulez. Les dons qui ont été faits auparavant par les anciens participants vont vous permettre de bénéficer d’un environnement propice à la méditation, d’un endroit où être logé et de la nourriture pendant toute la durée de votre retraite. En échange, vos dons seront donnés aux suivants et ainsi tournera la roue. Des centres Vipassanna se trouvent partout à travers le monde, mais si vous en avez l’opportunité, je vous conseille d’aller vivre une expérience encore authentique directement là où la pratique a débuté, en Inde ou au Myanmar.

Je ne vous raconterai pas en détails toutes les journées, car chacun les vit différement et je souhaite que chacun puisse vivre cette expérience par lui-même.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter leur site internet : https://www.dhamma.org/en/index