La Guyane française est un pays plutôt méconnu. Il se situe dans le nord de l’Amérique du Sud, à l’est du Suriname et au nord du Brésil. Il s’agit d’une destination plein air qui sort des sentiers battus (oui, je me trouvais très comique vu le titre de cet article) et qui est souvent oubliée ou tout simplement non découverte. Il y a très peu d’information pour les gens qui veulent explorer davantage cet endroit. C’est la raison pour laquelle je vous donne quelques pistes. Voici donc 5 randonnées à faire en Guyane française pour les sportifs et ceux qui le sont un peu moins!

La montagne des singes

Ce sentier là est situé dans la commune de Kourou, sur la route du Degrad Saramaca, également connue sous le nom de la route des PK. Il est long de 3,9 km et le sommet se trouve à 161 mètres d’altitude. Lorsque le ciel est dégagé, le sommet offre un panorama sur Kourou et les environs. Le temps estimé pour ce trajet est de 3 heures. Je m’excuse, ce n’est pas vrai qu’il y a plein de singes là-bas, il y a surtout des serpents… Avis aux plus aventureux, il y a des petites piscines naturelles qui ont été formées par des racines d’arbres où il est possible d’aller se rafraîchir tout au long du sentier. De plus, l’accès au sentier est gratuit.

Le sentier Molokoï

Celui-là, c’est un sentier pour les durs. C’est le plus long sentier balisé de la Guyane française. Il est long de 18 km et connait des dénivelés importants. Il relie la commune de Cacao à celle de Régina. Un carbet a été aménagé à mi-trajet pour que les randonneurs soient en mesure de dormir sur place puisque le temps estimé pour ce sentier est entre 8 et 11 heures. L’accès au sentier est gratuit, mais une cotisation de 5 euros est demandée pour ceux et celles qui désirent dormir dans le carbet.

Le sentier des chutes voltaires

Ce sentier se situe dans la commune de Saint-Laurent-du-Maroni, ville frontière entre le Suriname et la Guyane française. Pour faire ce sentier, il est indispensable d’avoir à sa disposition ou de louer un 4X4 afin d’être en mesure de se rendre au début du sentier. L’accès se fait par la piste Paul Isnard et il faut compter pas moins de 73 km pour se rendre à l’auberge, endroit qui correspond au début du sentier. À partir de là, le sentier pour se rendre aux chutes est long de 3,8 km, c’est-à-dire un trajet d’environ une heure et demie. L’accès au sentier est gratuit, mais une nuit à l’auberge occasionne un coût de 60 euros par personne.

Le sentier de l’Îlet Mère

L’Îlet Mère est la seule île de l’archipel de Rémire a avoir été habitée. Au départ, elle a été défrichée pour l’installation d’une ferme, mais elle a vite été transformée en bagne, tout comme les îles du Salut. Par la suite, l’institut Pasteur a utilisé cet îlet pour y faire un élevage de singes jusqu’en 2001. Je vous avais séduits en vous parlant de singes plus tôt, mais, sur cet îlet, je vous garantie qu’ils vont grimper sur vous, ne serait-ce que pour boire un peu d’eau de votre bouteille. Ce sentier est situé dans la commune de Cayenne et est seulement accessible par bateau. Il est bien de savoir qu’il est strictement interdit de dormir sur place.

Le sentier du Rorota

Ce sentier est situé dans la commune de Cayenne, donc de la capitale de la Guyane française. Il est long d’environ 6 km et relie les lacs Rorota, Lalouette et Remire tout en formant une boucle. C’est le sentier idéal pour ceux et celles qui veulent voir de la nature, mais qui n’ont pas beaucoup de temps. Il permet de voir de près des paresseux et des iguanes. L’entrée du sentier se trouve sur le Dégrad des Cannes, à environ 3 km de Montjoly. Le temps de ce parcours est estimé à 2 heures.

Je suis tombée sous le charme de cette destination et c’est là que j’ai eu mon premier feels like home. J’espère que cet article aura donné envie aux amoureux de plein air de la découvrir également.

guyane ilet mere

D’autres articles qui pourraient t’intéresser: