Le parc national des Cinque Terre est un site protégé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est une destination à ne pas rater si l’on est un amoureux de la mer et de la Méditerranée. Les Cinque Terre sont constituées de cinq villages magiques; Monterosso al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore. Cette merveille de l’histoire et de la nature se situe sur la côte nord de l’Italie dans la région de la Ligurie. J’ai eu un véritable coup de coeur pour ce lieu enrichissant et ressourçant!

Durant la préparation de cette escapade d’un weekend, j’avais des envies précises et surtout celles de m’abandonner au plaisir des sens. Il s’agissait de satisfaire mon palais, ma soif de découvrir et d’apprendre, mon besoin de voir des spectacles grandioses de la nature, une envie d’écouter une langue chantante et sexy et puis pourquoi pas me faire dorer ma petite peau blanche d’une manière douce et plaisante. C’est aux Cinque Terre que j’ai pu vivre cette « Dolce Vita » à l’italienne.

Le point d’arrivée fut Pise, mais il est tout aussi jouable de débuter ce séjour plus au nord depuis la ville de Gênes. Quelques heures à Pise m’auront permis de me balader tôt le matin dans le parc abritant la fameuse tour qui ne cesse de se pencher et de prendre la pose immanquable le temps d’une photo.

image

Il est agréable de s’attarder un peu sur la terrasse d’un café le temps d’un cappuccino et me voilà prête pour la gare centrale « Stazione Centrale » de Pise. Direction les Cinque Terre grâce au train régional pour un temps de trajet d’environ une heure. Les Cinque Terre sont accessibles par deux « portes » d’entrée que sont les villes de Levanto au nord et la Spezia au sud. Mon choix de villégiature s’est porté sur la ville de Porto Venere située le plus au sud de la côte, un autre lieu magique lui aussi protégé au patrimoine mondial de l’Unesco. Cependant, il n’est pas compris dans le parc des Cinque Terre. C’est un lieu qu’il ne faut pas négliger et surtout à ne pas manquer si l’on se rend dans cette région. Cette ville est tout aussi riche en histoire et en culture et possède un panorama à couper le souffle. On se perd dans ses ruelles typiques, on aime se balader sur le petit port au charme impérial avec ses immeubles somptueusement colorés. On peut se faire plaisir et faire une halte dans l’un des nombreux restaurants de fruits de mer et produits de la pêche, un peu touristique, mais la beauté de cet endroit attire les foules.

Porto Venere comprend quelques hotels et des B&B que l’on peut trouver pour un budget raisonnable. Cependant, tout se remplit très vite, particulièrement en haute saison. On peut toutefois loger sur la côte dans des villages moins touristiques, mais tout aussi agréables et beaucoup moins onéreux. Après avoir goûté au charme de Porto Venere, l’envie est de plus en plus pressante de se lancer à la découverte des cinq villages. Pour se rendre au parc des Cinque Terre, il y a plusieurs options possibles. Pour les plus téméraires et athlètes, il est envisageable d’emprunter les chemins de randonnée bordant la côte avec leur vue exclusive et ainsi relier par la marche les cinq villages. Les chemins de randonnée vous mèneront à travers les vignes très nombreuses sur le site des Cinque Terre dont la particularité est la culture en escalier. Pour ceux qui ont le pied marin, les villages sont également accessibles en bateaux qui vous débarqueront de village en village, y compris à Porto Venere, si les conditions météorologiques le permettent. Le moyen le plus pratique reste le train qui longe la côte et vous permet de vous arrêter tranquillement de village en village.

En ce qui me concerne, la météo ne m’ayant laissé guère le choix, j’ai pris le chemin de la gare (qui ne se trouve cependant pas à Porto Venere, mais à La Spezia ou à Riomaggiore qui est le village le plus proche). Il est possible de payer le ticket à l’unité pour un trajet unique ou d’opter pour la passe à la journée très pratique (environ 15 euros).

Riomaggiore est le premier arrêt sur ma route. Et là, on en prend plein les yeux à l’arrivée. La tête se promène dans tous les sens, les couleurs, les odeurs et l’imagination tourne à cent à l’heure. En descendant la rue principale menant au port, on admire les bâtiments colorés, les échoppes, les bars, les restaurants et les appartements typiquement italiens d’où pendent les vêtements fraîchement lavés par les « mamas ». Il est tout aussi étonnant de s’échapper dans les ruelles escarpées jouxtant la rue principale et de s’y perdre le temps d’un instant. Ces sensations et les surprises iront de village en village. Manarola, puis Corniglia, Vernazza et Monterrosso al Mare. Ce dernier village est un endroit où il fait bon se laisser aller à une éventuelle baignade sur ses plages. Monterosso est le plus grand des villages du site où il y a beaucoup à découvrir, notamment ses églises et son monastère.

image

Quant au village de Corniglia, il est très particulier du fait de sa localisation en haut d’une falaise et de son accès par un escalier qui ne compte pas moins de 382 marches. Il faut être courageux, mais tout se gagne, même les plus beaux paysages!

Dans cette région, les Cinque Terre et la ville de Porto Venere constituent les lieux les plus connus et les plus touristiques. Cependant, il est fortement conseillé d’aller se perdre dans des coins moins touristiques, mais tout aussi typiques et charmants tels que la ville de Levanto ou les petits villages côtiers comme Le Grazzie… La saison estivale n’est pas la meilleure période pour cette visite tant il y a de curieux et il faut souvent se faire une petite place ici et là (surtout dans le train).

Cette escapade s’est révélée être une réelle balade des sens et une découverte d’un lieu sans pareil où il fera bon y retourner…