Si vous êtes actifs sur Instagram, vous connaissez probablement déjà la superbe page Québec Travelers qui regroupe les meilleurs photographies de voyageurs québécois à travers le monde. J’étais curieuse de découvrir qui se cachait derrière ce beau projet alors j’ai écrit à la fondatrice, Daniela Amyot, sans savoir que, quelques jours plus tard, j’allais faire sa connaissance à l’événement de Voyage Grand V à Montréal ! Je vous présente donc le portrait d’une fille inspirante qui parcourt le monde depuis quelques années, accompagnée ou en solo !


Jeune montréalaise dans la vingtaine, Daniela fit son premier grand voyage à l’âge de 20 ans. Au menu : la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam pendant trois mois. Sa passion, elle la doit tout d’abord à son père.

« Depuis ma naissance, il m’a fait découvrir les quatre coins du Québec et de la côte Est nord-américaine en roadtrip. Mes plus beaux souvenirs d’enfance remontent à ces moment où nous passions des heures dans la voiture pour nous rendre jusqu’à destination. »

« Voyager est ma passion depuis aussi longtemps que je me souvienne. Parcourir le monde avec mon sac à dos me permet de me découvrir en tant que personne, de me débarrasser des valeurs occidentalocentristes qui nous imposent une façon préconçue de vivre notre vie. Bref, d’être libre tout simplement. »

Sigiriya, Sri Lanka

Sigiriya, Sri Lanka

Nomade à ses heures, Daniela sait comme tout le monde que, pour voyager, on doit arriver à mettre une petite somme de côté. Alors comment s’y prendre lorsqu’on est aux études ?

« Depuis que j’ai 19 ans, j’enchaîne les emplois dans les bars pour me permettre de voyager. Même à l’époque où je complétais mon BAC à temps plein en Histoire à l’UQAM, je travaillais 4 soirs dans les bars. »

« Après avoir passé 3 ans de ma vie à étudier de fond en comble notre histoire et à voyager dans le temps, j’ai décidé de délaisser mon rôle de témoin secondaire de l’histoire afin d’en faire partie. »

Hiver 2015. Notre voyageuse est à la recherche d’un nouveau périple autour du monde et, cette fois-ci, elle sait pertinemment qu’elle sera seule. Quelle destination choisir dans ce cas… L’Europe ? Beaucoup trop commun. Daniela avait envie d’une aventure, une vraie de vraie, avec tout ce que ça implique ; du dépaysement, des rencontres inattendues, du danger (rien qu’un peu!), bref, elle voulait tester ses limites ! Son choix s’est donc arrêté sur… l’Inde. Pays de contrastes et trop souvent mal vu par les médias, elle a opté pour le pays qui lui faisait le plus peur dans le but de combattre ses craintes.

« Plus j’avançais dans mes recherches, plus je réalisais dans quoi je m’embarquais. Quand c’est rendu que même les blogues de voyage et les médias que tu consultes te font peur, tu commences légèrement à te poser des questions. Plus la date de mon départ approchait, plus la peur commençait à m’envahir. Je redoutais le jour où je prendrais l’avion pour ce pays qui était devenu tellement effrayant à mes yeux. »

Comme tout bon voyageur une fois rendu à destination, son arrivée en Inde sema le doute en elle. Était-ce la bonne décision ? Ne valait-il pas mieux acheter un billet et retourner à la maison ? Une fois la poussière des premiers jours en terrain inconnu retombées, elle prit son courage à deux mains pour explorer cette nouvelle contrée.

“Pendant un mois, j’ai fait le tour de la région du Rajasthan et aucun de mes scénarios d’horreur que je m’étais imaginés ne s’est produit. Même que j’y ai vécu le meilleur mois de ma vie! Chaque ville que j’ai visitée avait quelque chose de différent à offrir. À Agra, j’ai témoigné de la beauté mythique du fameux Taj Mahal. À Jaisalmer, j’ai été invitée à un mariage traditionnel indien et j’y ai vécu une expérience inoubliable. J’ai aussi passé la nuit à la belle étoile dans le désert du Thar. J’ai enfin visité le fameux Temple des rats à Bikaner. À Jodhpur, j’ai réalisé mon rêve de participer au festival de Holi. J’ai vu mon premier cadavre à Jaipur et, oui, c’est un peu perturbant, mais ça fait partie du paysage indien! J’ai aussi visité des temples anciens à couper le souffle à Udaipur et rencontré des gens extraordinaires à Pushkar. – Extrait de son article 3 choses que j’ai apprises en voyageant seule en Inde”

Daniela au Taj Mahal

“Au final, ma destination coup de cœur jusqu’à présent est l’Inde. Je n’aurais jamais cru pouvoir affirmer une telle chose si on remonte à deux ans auparavant… Il s’agit de mon premier voyage en solo et les rencontres que j’y ai faites me sont très chères. Le pays en général, sa culture et ses traditions me fascinent au plus haut point. Sans parler de la nourriture! L’Inde est un pays qui est coincé entre la tradition et la modernité, ce qui crée un mélange socio-culturel qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.”

Une fille seule autour du monde, c’est comment ?

« J’ai effectué mon premier voyage en solo cet hiver quand je suis allée en Inde, au Sri Lanka et au Maroc. Pour ma part, il n’y a rien de mieux que de voyager en solo et je ne compte pas faire de  « gros voyage » backpack accompagnée de si tôt. Voyager seule me permet de me sortir de ma zone de confort et de travailler mon sens de la débrouillardise. Je le recommande à n’importe quelle personne qui désire sortir de sa routine et rencontrer des personnes de partout autour du globe. »

« Évidemment, voyager seule nécessite des précautions. Il faut s’informer sur la culture et les traditions du pays avant de s’y aventurer. En respectant les coutumes des locaux, en gardant un esprit ouvert et en gardant le sourire, tout se passera bien.”

« Si je devais donner un conseil aux femmes qui hésitent à voyager seules autour du monde, je dirais que garder une ouverture d’esprit est primordial pour apprécier son expérience. En voyage, il m’arrive souvent d’envier les hommes qui eux peuvent se permettre de voyager sans craintes. Mais, en même temps, c’est cette crainte et cette montée d’adrénaline qui m’amènent à repousser mes limites à chaque fois que je parcours le globe. »

Pourquoi avoir créé @quebec_travelers sur Instagram ?

« Le compte instagram @quebec_travelers est une communauté de voyageurs que j’ai fondée afin de conseiller et inspirer les Québecois à explorer le monde à leur tour et également faire découvrir de nouveaux endroits. Ce compte est vraiment mon dada, parce que je passe beaucoup de temps à l’entretenir. Pour moi, il n’y a rien de plus beau que de donner le goût de voyager par la beauté des photos. »

Pour suivre Daniela sur les réseaux sociaux, rendez-vous sur son compte Instagram @quebec_travelers ainsi que sur son profil personnel @daniela_aroundtheworld. Elle tient aussi depuis peu un blogue avec les récits de ses périples autour du monde et pleins de conseils ! C’est à découvrir : La voyageuse du Nord.