Ce n’est pas n’importe quelle chanson, tu sais. Oh que non ! Ce n’est pas celle qui est numéro un de ton top 25 sur iTunes ; ce n’est pas non plus de celles qui passent en boucle à la radio ou celle que tout le monde connaît par cœur dans ton cercle d’amis. C’est le genre de chanson que le DJ refuse de passer quand tu lui poses la question à savoir s’il peut la jouer en demande spéciale, le genre de chanson qui ne sera jamais populaire puisque la plupart de gens ne s’attardent pas aux paroles. Je te l’ai dit, ce n’est pas n’importe quelle chanson.

C’est celle que tu vas écouter en boucle dans l’autobus en passant d’une ville à l’autre pour te perdre dans tes pensées et oublier ce que représente la définition du mot temps ; c’est celle que tu vas mettre en premier dans l’avion en regardant la terre s’éloigner par le hublot pour te rassurer que tu n’as pas fait une erreur et te convaincre que tout va se passer exactement comme tu l’as prévu, même si tu sais très bien au fond de toi que ce ne sera pas le cas ; c’est celle que tu voudras mettre en arrière-plan des images que tu as filmées avec ta GoPro pour les rendre encore plus magiques même si ça fit pas du tout ; c’est celle que tu vas écouter le soir avant d’aller te coucher pour prendre conscience à quel point c’était une bonne journée ; c’est celle que tu vas entendre dans ta tête en regardant un coucher de soleil sur une terre inconnue et qui va te faire sentir encore plus vivant que tu n’aurais jamais pensé l’être. On en a tous une : une chanson qui berce nos rêves avec sa douce mélodie…

Oui, oui. On l’entend souvent par hasard, mais elle devient un élément qui pèse dans la balance pour te faire dépenser une couple de bruns pour un billet d’avion, comme si c’était un signe que la vie t’envoyait pour te dire que t’avais passé assez de temps au même endroit, un signe qui répond à l’impulsivité de ton cœur ainsi qu’à la lueur d’espoir de peut-être un jour arriver à assouvir ton besoin de liberté.

C’est certain que des fois tu pousses un peu ta luck en inscrivant des mots qui ressemblent grandement à travel playlist ou encore backpacker’s playlist dans la boîte de recherche de YouTube, mais dis-toi que t’es loin d’être le seul à être coupable d’essayer de forcer la main du destin.

Et puis, je l’ai entendue, juste comme ça, sans préavis : ma chanson, celle qui répond aux critères. C’est venu me chercher jusque dans le bas du ventre comme s’il y avait une envolée de monarques à l’automne qui se préparait à l’intérieur. J’en ai presque eu le souffle coupé la première fois que je l’ai entendue et j’ai été envahie par ce sentiment profond que j’allais m’envoler, qu’à moi toute seule je pourrais changer le monde, faire une différence.

Spirit Bird de Xavier Rudd, c’est la mienne ça.

Je te l’ai dit, ce n’est pas n’importe quelle chanson. Alors, maintenant, ouvre un deuxième onglet et va sur YouTube ou prends la peine d’ouvrir iTunes pour mettre la tienne. Parce que tout le monde mérite de se sentir vivant. Quelqu’un a dit un jour que «Le bonheur est un état d’esprit et non un sentiment acquis». Et si on prenait 3 minutes ou encore le temps que dure notre chanson, cette chanson, et qu’on le partageait tous ensemble?

Et toi, quelle est TA chanson?

Article rédigé par Élodie Beauvais

À lire également sur Nomade Magazine :