Quelles sont ces barrières qui empêchent les gens d’atteindre ne serait-ce qu’une infime partie de leur plein potentiel? La réponse à ceci se trouve dans une autre question que voici : quelle est la plus universelle des caractéristiques humaines, la peur ou la paresse?  -Louis Mackey

 Le commencement. L’Homme doit saisir que sa vie n’est qu’une fiction. Qu’on le veuille ou non, la fiction nous entoure, nous contrôle, modèle notre vie.

 Rien n’est humain qui n’aspire à l’imaginaire.  -Romain Gary

Nous sommes animaux. Nous observons, nous adaptons et réagissons à l’environnement qui nous entoure dans le but de survivre. C’est l’instinct premier. Cependant, contrairement aux autres espèces de la terre, nous cherchons à donner un sens à la vie. Le pourquoi s’installe. La vie ne nous suffit pas. On cherche à savoir pourquoi nous sommes en vie. Pourquoi y a-t-il de la vie? Quel est le sens de tout ceci? L’Homme est conscient qu’il devra mourir et c’est ce qui le pousse à donner ou plutôt imaginer un sens à sa vie. Il voit cette dernière selon sa durée, comme un récit. Il se dit que cette histoire doit forcément être pourvue de sens, par peur de l’absurdité. C’est ce qui définit l’humain.

L’Homme est condamné à être libre.  -Jean-Paul Sartre

Au travers des époques, l’Homme a toujours cherché le sens de la vie. En d’autres mots, il cherche à savoir à quoi il sert de vivre. Autrefois, on vivait pour la religion avec l’espoir d’atteindre un paradis après la mort. Maintenant, on vit dans la conquête de la richesse pour atteindre ce qu’on appelle « une vie réussie ». Voilà ce qui rend le monde d’aujourd’hui aussi fade et sans couleur. En effet, la plupart des gens de notre génération semblent croire que le but ultime qui définit ce qu’est une vie réussie est de devenir riche et célèbre. Le plus triste, c’est que presque tout le reste du monde adopte cette pensée par peur d’être jugé, par peur de sortir des rangs. C’est malheureux car, la vrai réponse au problème, et bien c’est qu’il n’y en a pas. Une vie réussie n’existe pas réellement. C’est une autre de nos inventions, une autre tentative afin de trouver pourquoi nous sommes en vie. Le seul vrai sens à notre existence, c’est celui qu’on lui donne. Chacun est libre de faire ce qu’il veut et le seul objectif qu’un homme devrait vouloir atteindre, c’est le bonheur. Il est temps pour nous d’arrêter de chercher la réponse à un problème inexistant car, disons-le, malgré qu’il soit dépourvu de sens, le monde est magnifique et on ne dispose que d’un court moment pour en profiter.

Perdre tout espoir m’a rendu la liberté.  -Chuck Palaniuk

Bref, personne n’est supposé faire un travail qu’il n’aime pas. Personne n’est supposé faire quoi que ce soit. Peu importe ce qu’en disent vos parents, vos amis ou vos proches. Vous n’êtes supposé faire que ce qui vous rend heureux. Oubliez les compromis et les obligations. Ce n’est que pour les peureux.

La plus grande aventure dans laquelle un homme peut s’embarquer est de vivre la vie de ses rêves.  -Oprah Winfrey

Revenons à la question du départ. Qu’est-ce qui bloque les humains à atteindre leur plein potentiel. Maintenant, je sais que c’est certainement la peur. La peur de quoi au juste? La peur de nager à contre-courant, car oui, la plupart d’entre nous ne cherche qu’à «go with the flow». Comme on dit, la mer ne refuse aucune rivière. Il est bien trop facile de suivre la masse et de marcher dans les pas des autres à la manière des moutons. Heureusement, il reste encore aujourd’hui des explorateurs qui brisent toutes les règles. Des hommes et des femmes qui suivent leur cœur et non ce que le monde aurait voulu d’eux. Nous avons beaucoup à apprendre de ces voyageurs.

Mon plus grand souhait serait que chacune des personnes qui lit ces lignes prenne un court instant pour réfléchir. Réalisez que vous n’êtes pas en vie pour cadrer dans le moule préconçu de la société. Le stress, la peine et les gens malheureux ne devraient pas exister. Vous pouvez choisir d’être heureux chaque jour de votre vie. Oubliez la richesse, la consommation et la superficialité. Concentrez-vous sur ce qui vous rend vraiment heureux et faites-le. Arrêtez de chercher des raisons pourquoi vous ne pouvez pas et commencez à chercher pourquoi vous le pouvez. Le monde n’attend rien de vous alors arrêtez de vouloir devenir quelqu’un que vous n’êtes pas. Sortez de votre zone de confort. Réalisez que la vie est possible en dehors de ce que vous connaissez. Le monde est vaste, plein de possibilités et il est à votre portée. La vie n’a pas de sens, il faut l’accepter. À vous de lui donner le vôtre et surtout de la rendre intéressante.

Article rédigé par Miguel Martin

À lire également sur Nomade Magazine :