Tout le monde a déjà rêvé de plonger ses deux pieds dans le sable fin et chaud d’une plage cubaine aux teintes de turquoise. Beaucoup d’entre nous ont déjà aspiré à l’ambiance festive, à l’alcool et à la nourriture à volonté des forfaits tout-inclus du sud. Moi-même j’ai eu l’opportunité de vivre cette expérience. Curieusement, après deux ou trois jours, l’ennui s’est emparé de moi. Parmi plusieurs rencontres sur le site, j’ai pu m’entretenir avec un jeune Cubain qui désirait davantage échanger nos langues au sens figuré qu’au sens propre. Pardonnez-moi la vulgarité qui peut en sonner, mais l’engouement des hommes envers les femmes touristes est une réalité que j’ai pu constater. Bref, dans un anglais cassé et à travers des mimes loufoques, le jeune Cubain a réussi à me révéler que son pays était de toute beauté, mais qu’il y avait une vie complètement différente derrière l’image qu’il semble projeter.
C’est donc en flânant dans les rues de Varadero et en constatant leur mode de vie que j’ai réalisé que le tout-inclus n’est rien d’autre qu’une illusion, un rêve dans un pays où on ne peut se permettre de rêver. Cette irréalité freine la transmission de la culture! L’ennui que j’éprouvais était sans doute le manque d’aventure et d’expérimentation au niveau culturel de cette civilisation. Néanmoins, il va sans dire que je ne déteste pas les tout-inclus et que ce fût une expérience constructive. D’ailleurs, c’est ce voyage qui m’a donné la piqûre. Ce vécu m’a donné le goût à l’aventure, à autre chose et à chercher plus loin que mes simples yeux!
Ainsi, je ne peux donc pas considérer le tout-inclus comme une aventure. Beaucoup d’entre nous ont déjà voyagé à Cuba, mais combien se sont réellement imprégnés du pays ? Lorsque l’on voyage, c’est pour entre autres fréquenter l’inconnu et se rassasier de choses que l’on ne voit pas chez soi. Le voyage permet d’expérimenter une nouvelle culture, un nouveau mode de vie, de nouvelles infrastructures, de nouveaux paysages et de se retrouver face à soi-même devant ce tel changement. La meilleure façon de vivre l’expérience est bel et bien de partir avec son sac à dos, en quête de l’inconnu. Ceci fait, au niveau formateur, on se voit confronté à des situations inconnues qui nous font apprendre sur nous-mêmes. On doit sortir de notre zone de confort pour voir les choses telles qu’elles sont et en tirer toute leur beauté.
On a tous une grande idée de ce qu’est Cuba. Dans tous les cas, nous avons tous en tête l’image des grandes plages de sable et des palmiers. Néanmoins, laissez-vous emporter à travers le revers du pays avec Joshua Morin, voyageur et amateur de vidéographie, qui vous transmettra son goût pour la conquête. En deux minutes et demie, le voyageur vous montre son aventure à Cuba et vous pourrez constater par vous-mêmes qu’il n’y a aucune place touristique dans sa vidéo, mais seulement la réalité, ce qui est beaucoup plus excitant.
Enfin, acheter un simple billet sans horaire tracé, avec son pack sac sur le dos n’est pas qu’un simple voyage, mais toute une aventure. Et, cette aventure semble être une plus grande expérience pour se forger qu’un simple tout-inclus ou un voyage organisé à l’heure près. On construit notre personnalité à partir de nos expériences et ce genre d’aventure est une incroyable expérience en soi !
Je me suis donc fait une promesse; mon prochain voyage dans le sud se fera avec un pack sac sur les épaules, tel une vraie nomade.

-Myriam St-Aubin