Depuis quelques années, j’ai reçu toutes sortes de commentaires par rapport à mon expérience autour du monde. Beaucoup de personnes étaient très contentes pour moi, d’autres très impressionnées et certaines personnes plutôt envieuses. Je me souviendrai toujours d’un vieil homme néerlandais à qui je servais du café… Il m’a demandé ce que je faisais présentement dans la vie. Après lui avoir expliqué que j’étais graduée en gestion hôtelière et que je voyageais maintenant un peu partout, il m’a souri et m’a dit : « l’erreur que nous avons fait notre génération est d’avoir commencé à travailler trop tôt. Maintenant, on ne peut plus s’arrêter et on vous envie vous les jeunes». Je remercie cet homme de m’avoir confirmé que ce que je faisais était l’une des bonnes voies à prendre dans la vie et que, chaque geste que j’entreprends, je dois le choisir et le poser avec passion dans le but de ne jamais rien regretter de mon passé, de mon style de vie, de mes expériences, de ce que j’ai appris, de ce que j’ai propagé autour de moi.

DSC_0241

C’est une chose d’entendre une personne faisant partie de la génération où les gens abandonnaient l’école très tôt pour aller travailler ou bien débutaient leur carrière dès qu’ils avaient complété leurs études, mais  ça en est une autre de savoir que ce phénomène est toujours présent en 2015. En effet, il y a beaucoup plus de personnes que l’on pense qui font des choix répondant à leurs craintes, celles-ci étant plus grandes que leur désir de voyager. Pourquoi le voyage paraît-il être pour certains une opportunité trop immense les amenant à faire des choix plus confortables, plus sécuritaires se rapprochant de leur routine? Pourquoi dire non à élargir sa vision du monde?

Tu dois avoir de l’argent!?

Beaucoup de personnes croient que ça prend beaucoup d’argent pour voyager. Je peux vous dire que c’est une vraie légende urbaine! Tout récemment, j’étais encore aux études à temps plein avec un petit boulot à temps partiel… rien de spécial! Il suffit de partir avec confiance, être conscient qu’il y aura des temps plus difficiles que d’autres, mais je crois que c’est ce qui rend l’expérience plus excitante! Si tu prévois partir pour un long moment, il est toujours intéressant de te trouver un peu de travail ici et là. Ça te permet de rencontrer plus de gens locaux ou même d’autres voyageurs. Ça te permet d’en apprendre plus sur la culture et de faire partie d’un groupe. Il suffit seulement d’obtenir les informations nécessaires pour savoir comment bien se lancer dans l’aventure!

2 Cathedral Cove (15)

Je veux continuer à étudier tout en voyageant…

Je suis toujours aux études. Je fais présentement un baccalauréat en communication avec la Télé Université du Québec  à temps partiel me permettant de continuer mes études à distance, et ce, peu importe où je suis dans le monde. Je ne considère pas les études comme un obstacle puisqu’il s’agit de connaître quelles sont nos priorités. Si tu es prêt à faire ton bac en 5 ans à travers de beaux paysages à la place de le faire en 3 ans en classe, c’est un choix, une opportunité, une possibilité! Oui les études coûtent cher, mais rien ne t’empêche de le faire un cours à la fois pour ainsi accomplir deux désirs, soit d’étudier et de voyager.

Sans titre

Si tu t’ouvres à toutes les possibilités qu’offre la vie, tu découvriras qu’il est possible de faire ce que l’on désire le plus au monde. Il faut parfois faire des compromis qui paraissent difficiles sur le moment, mais, en bout ligne, demande-toi si ça t’a rendu plus heureux? J’essaie donc de vivre chaque instant au maximum… comme si c’était le dernier. Je ne veux rien regretter et je ne veux jamais dire « j’aurais dû »…

Ça doit être difficile de tout abandonner!

Celle-là, je l’ai entendue des millions de fois… En fait, je ne crois pas que partir voyager pour un long moment implique de tout abandonner. Pour moi c’est une autre étape, c’est d’aller vivre une nouvelle expérience pour un certain moment. C’est vrai que, la première fois que j’ai dû quitter le Québec pour aller en Alberta pendant 4 mois, j’avais complètement la trouille. C’était la première fois que je quittais la maison aussi longtemps, j’allais devoir être responsable de l’épicerie, l’appartement, le travail… Je devais dire au revoir à la petite vie à laquelle j’étais habituée et à tous mes amis (es). Vous savez quoi? 1 mois après que je sois revenue au Québec, j’avais déjà hâte de repartir! Si tu laisses la peur mener ta vie, tu ne réussiras jamais à accomplir tout ce que tu désires et puis un jour tu te diras: « j’aurais dû… ».

Sans titre

Depuis que j’ai choisi de suivre mes rêves et de voyager, j’ai pris beaucoup de confiance en moi, j’ai grandi intérieurement et je me suis beaucoup enrichie du monde qui nous entoure. Je veux être capable de parler 5 langues, je veux visiter au moins 50 pays et, un jour, j’ouvrirai ma propre auberge de jeunesse aux côtés de mon mari. Je crois sincèrement que le voyage est maintenant devenu nécessaire à ma vie, que le voyage m’aide à m’épanouir spirituellement et personnellement, que le voyage est la plus grande école à laquelle nous pouvons être admis.

« Tu dois faire un choix dans tout ce que tu fais, alors garde en tête qu’à la fin, le choix que tu fais te définit. »  – J.Maxwell

Alors, si tu souhaites voyager, que ce soit seul ou accompagné, tout est possible! Si, pour un premier voyage, tu as peur de t’aventurer dans l’inconnu, il y a toujours les voyages organisés qui offrent des périples intéressants hors des sentiers battus.

Casse la routine, approfondis tes connaissances, sois libre, réalise tes rêves, grandis, VOYAGE!